Le 28 Juillet

Publié le 27 Juillet 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 13,47-53.


En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là.

Commentaire du jour


Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), tertiaire dominicaine, docteur de l'Église, copatronne de l'Europe
Le Dialogue, ch. 39 (trad. cf Guigues, Seuil 1953, p. 132)

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire en lui ne verra pas la vie » (Jn 3,36)

[Sainte Catherine a entendu Dieu dire : ] Au dernier jour du jugement, lorsque le Verbe, mon Fils, revêtu de ma majesté, viendra juger le monde avec sa puissance divine, il ne viendra pas comme ce pauvre misérable qu'il était lors de sa naissance du sein de la Vierge, dans une étable au milieu des animaux, ou tel qu'il est mort, entre deux larrons. Alors, ma puissance était cachée en lui ; je lui laissais endurer comme homme peines et tourments. Non point que ma nature divine ait été séparée de la nature humaine, mais je le laissais souffrir comme un homme pour expier vos fautes. Non, ce n'est pas ainsi qu'il viendra au moment suprême : il viendra dans toute la puissance et dans tout l'éclat de sa propre personne...

Aux justes, il inspirera en même temps qu'une crainte respectueuse, une grande jubilation. Non pas que son visage change : son visage, en vertu de la nature divine, est immuable parce qu'il ne fait qu'un avec moi, et en vertu de la nature humaine son visage est également immuable puisqu'il a assumé la gloire de la résurrection. Aux yeux des réprouvés il apparaîtra terrible, parce que c'est avec cet œil d'épouvante et de trouble qu'ils portent au-dedans d'eux-mêmes que les pécheurs le verront.

N'est-ce pas ce qui se passe pour un œil malade ? Dans le soleil brillant il ne voit que ténèbres, alors que l'œil sain y voit la lumière. Ce n'est pas que la lumière ait quelque défaut ; ce n'est pas le soleil qui change. Le défaut est dans l'œil aveugle. C'est ainsi que les réprouvés verront mon Fils dans les ténèbres, la haine et la confusion. Ce sera la faute de leur propre infirmité et non pas à cause de ma majesté divine avec laquelle mon Fils apparaîtra pour juger le monde.

In English

Scripture: Matthew 13:47-53

47 "Again, the kingdom of heaven is like a net which was thrown into the sea and gathered fish of every kind; 48 when it was full, men drew it ashore and sat down and sorted the good into vessels but threw away the bad. 49 So it will be at the close of the age. The angels will come out and separate the evil from the righteous, 50 and throw them into the furnace of fire; there men will weep and gnash their teeth. 51 "Have you understood all this?" They said to him, "Yes." 52 And he said to them, "Therefore every scribe who has been trained for the kingdom of heaven is like a householder who brings out of his treasure what is new and what is old." 53 And when Jesus had finished these parables, he went away from there.

Commentary of the day


Saint Catherine of Siena (1347-1380), Dominican tertiary, Doctor of the Church, co-patron of Europe
Dialogues, ch.39 (©Classics of Western spirituality)

"Whoever believes in the Son has eternal life, but whoever disobeys the Son will not see life" (Jn 3,36)

[Saint Catherine heard God say:] Know that on the final judgment day the Word my Son will come in my divine majesty to reprove the world with divine power. It will not be like when he was born in poverty, coming from the Virgin's womb into the stable among the animals, and then dying between two thieves. At that time I had my power in him to allow him to suffer pains and tortures as a man-not that my divine nature was cut off from his human nature, but I let him suffer as a man to atone for your sins. Not so will he come in this end time. Then he will come in power to reprove these people in person.

For the just it will be a cause for reverent fear and great rejoicing. Not that his face will change-for he is one with my divine nature and therefore unchangeable, and even in his human nature his face is unchangeable since it has taken on the glory of his resurrection. But it will seem so to the eyes of the damned. For they will see him with their terribly darkened vision.

A sick eye sees nothing but darkness when it looks into such lightsomeness - and it is no fault of the light that it seems so different to the two; the fault is in the sick eye. So the damned see my Son in darkness, confusion, and hatred, not through any fault of my divine Majesty with which he comes to judge the world, but through their own fault.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article