Le 23 Juillet

Publié le 22 Juillet 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 3,31-35.


En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. »
Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

La contemplation

En ce jour de la fête, je vous proposerai ‘la volonté de Dieu’. Quelle est la volonté de Dieu qui nous aime ? Je pense justement, que nous soyons heureux, et que nous puissions participer à sa joie et que cette joie demeure en nous. En lisant la Parole de Dieu, en la méditant tous les jours, nous pouvons apprendre à la mettre en pratique. En mettant cette Parole de vie en pratique, nous découvrirons comment l’œuvre de Dieu s’accomplie en nous et comment Dieu donne sa vie à travers notre présence. Même si la Mère de Jésus se trouve en dehors de la maison, par sa vie, elle est déjà dans la maison de Dieu, en accomplissant sa Volonté.

Commentaire du jour


Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Motu proprio « Spes aedificandi » 01/10/1999 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Sainte Brigitte de Suède, co-patronne de l'Europe

La foi chrétienne a façonné la culture du continent européen et a été mêlée de façon inextricable à son histoire, au point que celle-ci serait incompréhensible sans référence aux événements qui ont caractérisé d'abord la grande période de l'évangélisation, puis les longs siècles au cours desquels le christianisme, malgré la douloureuse division entre l'Orient et l'Occident, s'est affirmé comme la religion des Européens eux-mêmes...

La route vers l'avenir ne peut pas ne pas tenir compte de ce fait ; les chrétiens sont appelés à en prendre une conscience renouvelée afin d'en montrer les potentialités permanentes. Ils ont le devoir d'apporter à la construction de l'Europe une contribution spécifique, qui aura d'autant plus de valeur et d'efficacité qu'ils sauront se renouveler à la lumière de l'Évangile. Ils se feront alors les continuateurs de cette longue histoire de sainteté qui a traversé les diverses régions de l'Europe au cours de ces deux millénaires, où les saints officiellement reconnus ne sont que les sommets proposés comme modèles pour tous. Il y a en effet d'innombrables chrétiens qui, par leur vie droite et honnête, animée par l'amour de Dieu et du prochain, ont atteint, dans les vocations consacrées et laïques les plus diverses, une sainteté véritable et largement diffusée, même si elle était cachée. L'Église ne doute pas que ce trésor de sainteté soit précisément le secret de son passé et l'espérance de son avenir...

C'est pourquoi, complétant ce que j'ai fait quand j'ai déclaré co-patrons de l'Europe, aux côtés de saint Benoît, deux saints du premier millénaire, les frères Cyrille et Méthode, pionniers de l'évangélisation de l'Orient, j'ai pensé compléter le cortège des patrons célestes par trois figures également emblématiques de moments cruciaux du deuxième millénaire qui touche à sa fin : sainte Brigitte de Suède, sainte Catherine de Sienne, sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix. Trois grandes saintes, trois femmes qui, à des époques différentes –- deux au cœur du Moyen Âge et une en notre siècle –- se sont signalées par l'amour actif de l'Église du Christ et le témoignage rendu à sa croix.

In English

Scripture: Matthew 13:24-30

24 Another parable he put before them, saying, "The kingdom of heaven may be compared to a man who sowed good seed in his field; 25 but while men were sleeping, his enemy came and sowed weeds among the wheat, and went away. 26 So when the plants came up and bore grain, then the weeds appeared also. 27 And the servants of the householder came and said to him, ‘Sir, did you not sow good seed in your field? How then has it weeds?' 28 He said to them, `An enemy has done this.' The servants said to him, `Then do you want us to go and gather them?' 29 But he said, `No; lest in gathering the weeds you root up the wheat along with them. 30 Let both grow together until the harvest; and at harvest time I will tell the reapers, Gather the weeds first and bind them in bundles to be burned, but gather the wheat into my barn.'"

The contemplation

For our contemplation I will propose the work of the day and the work of night. There is a lot of difference in these works where God is asking us to identify them and live our life accordingly. Though God is at work, the evil spirit engage doubly to destroy the good work that God initiates in us.

The parable of the sower who puts His words in to our hearts likes to keep silence patiently so that we may give the fruit and by our fruits that it may be identified the source of our action: from an act of the day or the night. Though many of us may disagree with this patience, God has reason that in His act of commission that we may not hurt, because we are weak. He gives us not only the liberty, but also the time necessary to give fruit in fifty, sixty, etc.

It is important that we remain the porter of our deeds, guarding and verifying regularly the source of our actions. Let us not forget that this God of patience is also the God of justice. He will do justice to us and give us the necessary protection that we need to grow in a healthy atmosphere.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article