Le 2 Juillet

Publié le 1 Juillet 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 9,14-17.


En ce temps-là, les disciples de Jean le Baptiste s’approchent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.
Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement, car le morceau ajouté tire sur le vêtement, et la déchirure s’agrandit.
Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »

Commentaire du jour


Catéchisme de l'Église catholique
§ 772-773 ; 796

« L'Époux est avec eux »

L'Église, mystère de l'union des hommes avec Dieu : C'est dans l'Église que le Christ accomplit et révèle son propre mystère comme le but du dessein de Dieu : « récapituler tout en lui » (Ep 1,10). Saint Paul appelle « grand mystère » (Ep 5,32) l'union sponsale du Christ et de l'Église. Parce qu'elle est unie au Christ comme à son Époux, l'Église devient elle-même à son tour mystère (Ep 3,9s). Contemplant en elle le mystère, Saint Paul s'écrie : « Le Christ en vous, l'espérance de la gloire » (Col 1,27)... Marie nous précède tous dans la sainteté qui est le mystère de l'Église comme « l’Épouse sans tache ni ride » (Ep 5,27). C'est pourquoi « la dimension mariale de l'Église précède sa dimension pétrinienne » (Jean Paul II)...

L'unité du Christ et de l'Église, de la tête et des membres de son Corps, implique aussi la distinction des deux dans une relation personnelle. Cet aspect est souvent exprimé par l'image de l'époux et de l'épouse. Le thème du Christ Époux de l'Église a été préparé par les prophètes et annoncé par Jean Baptiste (Jn 3,29). Le Seigneur s'est lui-même désigné comme « l’Époux » (Mc 2,19). L'apôtre Paul présente l'Église et chaque fidèle, membre de son Corps, comme une épouse « fiancée » au Christ Seigneur, pour n'être avec lui qu'un seul Esprit. Elle est l’Épouse immaculée de l'agneau immaculé (Ap 22,17) que le Christ a aimée, pour laquelle il s'est livré « afin de la sanctifier » (Ep 5,26), qu'il s'est associée par une alliance éternelle, et dont il ne cesse de prendre soin comme de son propre Corps.

« Voilà le Christ total, Tête et Corps, un seul formé de beaucoup... Le Seigneur lui-même dit dans l’Évangile : 'Non plus deux, mais une seule chair' (Mt 19,6). Comme vous l'avez vu, il y a bien en fait deux personnes différentes, et cependant, elles ne font qu'un dans l'union conjugale » (St Augustin).

In English

Scripture: Matthew 9:14-17

14 Then the disciples of John came to him, saying, "Why do we and the Pharisees fast, but your disciples do not fast?" 15 And Jesus said to them, "Can the wedding guests mourn as long as the bridegroom is with them? The days will come, when the bridegroom is taken away from them, and then they will fast. 16 And no one puts a piece of unsprung cloth on an old garment, for the patch tears away from the garment, and a worse tear is made. 17 Neither is new wine put into old wine skins; if it is, the skins burst, and the wine is spilled, and the skins are destroyed; but new wine is put into fresh wineskins, and so both are preserved."

Commentary of the day


Catechism of the Catholic Church
§ 772 – 773; 796

“The bridegroom is with them”

The Church – mystery of men’s union with God. It is in the Church that Christ fulfills and reveals his own mystery as the purpose of God’s plan: “to unite all things in him.” (Eph 1:10) St. Paul calls the nuptial union of Christ and the Church “a great mystery.” (Eph 5:32) Because she is united to Christ as to her bridegroom, she becomes a mystery in her turn. (Eph 5:32; 3:9-11; 5:25-27) Contemplating this mystery in her, Paul exclaims: “Christ in you, the hope of glory.” (Col 1:27)…

Mary goes before us all in the holiness that is the Church’s mystery as “the bride without spot or wrinkle.” (Eph 5:27) This is why the “Marian” dimension of the Church precedes the “Petrine.” (John Paul II) …

The unity of Christ and the Church, head and members of one Body, also implies the distinction of the two within a personal relationship. This aspect is often expressed by the image of bridegroom and bride. The theme of Christ as Bridegroom of the Church was prepared for by the prophets and announced by John the Baptist. (Jn 3:29) The Lord referred to himself as the “bridegroom.” (Mk 2:19) The Apostle speaks of the whole Church and of each of the faithful, members of his Body, as a bride “betrothed” to Christ the Lord so as to become but one spirit with him. (Mt 22:1-14; 25:1-13; 1 Cor 6:15-17; 2 Cor 11:2) The Church is the spotless bride of the spotless Lamb. (Rev 22:17; Eph 1:4; 5:27) “Christ loved the Church and gave himself up for her, that he might sanctify her.” (Eph 5:25-26)

He has joined her with himself in an everlasting covenant and never stops caring for her as for his own body (Eph 5:29):"This is the whole Christ, head and body, one formed from many… And the Lord himself says in the Gospel: 'So they are no longer two, but one flesh.' (Mt 19:6) They are, in fact, two different persons, yet they are one in the conjugal union." (St. Augustine)

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article