Le 22 Juin

Publié le 21 Juin 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 7,15-20.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.
C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.
Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.
Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu.
Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »

Commentaire du jour


Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité
No Greater Love (trad. Pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 78)

Porter de beaux fruits

Si quelqu'un ressent que Dieu lui demande de s'engager dans la réforme de la société, c'est là une question entre lui et son Dieu. Nous avons tous le devoir de servir Dieu là où nous nous sentons appelés. Je me sens appelée au service des individus, à aimer chaque être humain. Jamais je ne pense en terme de masse, de groupe, mais toujours selon les personnes. Si je pensais aux foules, je n'entamerais jamais rien ; c'est la personne qui compte ; je crois aux rencontres face à face.

La plénitude de notre cœur transparaît dans nos actes : comment je me comporte avec ce lépreux, comment je me comporte avec cet agonisant, comment je me comporte avec ce SDF. Parfois, il est plus difficile de travailler avec les clochards qu'avec les mourants de nos hospices, car ces derniers sont apaisés, dans l'expectative, prêts à partir vers Dieu. On peut s'approcher du malade, du lépreux, et être convaincu que l'on touche au corps du Christ. Mais lorsqu'il s'agit d'un ivrogne qui braille, il est plus difficile de penser que l'on est face à Jésus caché en lui. Combien pures, aimantes doivent être nos mains pour manifester de la compassion à ces êtres-là !

Voir Jésus dans la personne la plus spirituellement démunie requiert un cœur pur. Plus défigurée sera l'image de Dieu dans une personne, plus grandes devront être la foi et la vénération dans notre quête du visage de Jésus et dans notre ministère d'amour auprès de lui... Faisons-le avec un sentiment de profonde reconnaissance et de piété. À la mesure du caractère répugnant de la tâche doivent être l'amour et la joie à servir.

In English

Scripture: Matthew 7:15-20

15 "Beware of false prophets, who come to you in sheep's clothing but inwardly are ravenous wolves. 16 You will know them by their fruits. Are grapes gathered from thorns, or figs from thistles? 17 So, every sound tree bears good fruit, but the bad tree bears evil fruit. 18 A sound tree cannot bear evil fruit, nor can a bad tree bear good fruit. 19 Every tree that does not bear good fruit is cut down and thrown into the fire. 20 Thus you will know them by their fruits.

Commentary of the day


Blessed Teresa of Calcutta (1910-1997), founder of the Missionary Sisters of Charity
No Greater Love

Bearing wonderful fruit

If someone feels that God is asking him to become involved in reforming society, that is a matter between him and his God. We all have the duty to serve God where we feel called to do so. I feel called to serve individuals, to love each human being. I never think in terms of masses, of a group, but always according to persons. If I thought of the crowds, I would never undertake anything. It is the person who counts. I believe in face to face encounters.

The fullness of our heart becomes visible in our actions: how I behave with this leper, how I behave with this dying person, how I behave with this homeless person. Sometimes, it is more difficult to work with down-and-outs than with the people who are dying in our hospices, for the latter are at peace, waiting to go to God soon. You can draw near to the sick person, to the leper, and be convinced that you are touching the body of Christ. But when it is a drunk person yelling, it is more difficult to think that you are face to face with Jesus hidden in him. How pure and loving must our hands be in order to show compassion for those beings!

To see Jesus in the spiritually most deprived person requires a pure heart. The more disfigured the image of God is in a person, the greater must our faith and our veneration be in our search for the face of Jesus and in our ministry of love for him… Let us do so with a sense of profound gratitude and with piety. Our love and our joy in serving must be in proportion to the degree to which our task is repugnant.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article