Le 13 Mai

Publié le 12 Mai 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 21,15-19.


Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade. Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

Commentaire du jour


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église
Homélies sur l'évangile de Jean, n°88 ; PG 59, 477 (trad. Orval)

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10,11)

Ce qui par-dessus tout nous attire la bienveillance d'en haut, c'est la sollicitude envers le prochain. C'est pourquoi le Christ exige cette disposition de Pierre : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Et Jésus de lui dire : Pais mes brebis. » Pourquoi, laissant de côté les autres apôtres, Jésus s'adresse-t-il à Pierre à leur sujet ? C'est que Pierre était le premier parmi les apôtres, leur porte-parole, le chef de leur collège, si bien que Paul lui-même est venu un jour le consulter de préférence aux autres (Ga 1,18). Pour bien montrer à Pierre qu'il devait avoir confiance et que son reniement était effacé, Jésus lui donne maintenant la primauté parmi ses frères. Il ne mentionne pas son reniement et ne lui fait pas honte du passé. « Si tu m'aimes, lui dit-il, sois à la tête de tes frères ; et le fervent amour que tu m'as toujours manifesté avec tant de joie, prouve-le maintenant. La vie que tu te disais sur le point de donner pour moi, donne-la pour mes brebis »...

Mais Pierre est troublé à la pensée qu'il pourrait avoir l'impression d'aimer tout en n'aimant pas réellement. Autant, se dit-il, j'étais sûr de moi et affirmatif dans le passé, autant je suis confondu maintenant. Jésus l'interroge trois fois, et trois fois il lui donne le même ordre. Il lui montre ainsi quel prix il attache au soin de ses brebis, puisqu'il en fait la plus grande preuve d'amour envers lui.

In English

Scripture: John 21:15-19

15 When they had finished breakfast, Jesus said to Simon Peter, "Simon, son of John, do you love me more than these?" He said to him, "Yes, Lord; you know that I love you." He said to him, "Feed my lambs." 16 A second time he said to him, "Simon, son of John, do you love me?" He said to him, "Yes, Lord; you know that I love you." He said to him, "Tend my sheep." 17 He said to him the third time, "Simon, son of John, do you love me?" Peter was grieved because he said to him the third time, "Do you love me?" And he said to him, "Lord, you know everything; you know that I love you." Jesus said to him, "Feed my sheep. 18 Truly, truly, I say to you, when you were young, you girded yourself and walked where you would; but when you are old, you will stretch out your hands, and another will gird you and carry you where you do not wish to go." 19 (This he said to show by what death he was to glorify God.) And after this he said to him, "Follow me."

Commentary of the day


Saint John Chrysostom (c.345-407), priest at Antioch then Bishop of Constantinople, Doctor of the Church
Homily 88 on Saint John's Gospel; PG 59, 477

“ A good shepherd lays down his life for his sheep ” (Jn 10,11)

That which most of all brings good will from on high is tender care for our neighbor. Which is what Christ required of Peter. For when they had finished eating, Jesus said to Simon Peter : “ 'Simon, son of John, do you love me more than these ?' And he said to him : 'Yes, Lord, you know that I love you.' And Jesus said to him : 'Feed my lambs.' ” Now why, passing over the others, does he speak to Peter on these matters ? It was because Peter was the chosen one of the apostles, the mouthpiece for the disciples, the leader of their band ; and that is also why Paul went on one occasion to enquire of him rather than of the others (Gal 1,18). To assure Peter that he should take heart and that his denial is done away with, Jesus now gives him the first place among his brethren. He makes no allusion to his denial nor humiliates him on account of what is past. “ If you love me, ” he says, “ stand at the head of your brethren ; and prove now the ardent love for me that you have always so joyfully shown. The life that you said you would lay down for me, now give for my sheep ”...

But Peter was troubled by the thought that he might imagine himself to be loving them while not really loving. 'Just as I was formerly so sure of myself and confident,' he thought, 'so now I am ashamed.' But Jesus questioned him three times and three times gave him the same charge. Thus he showed him what value he gave to caring for his lambs, because this is what gives greatest proof of our love for him.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article