Le 12 Mai

Publié le 11 Mai 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 17,20-26.


En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.
Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

Le message

Cette merveilleuse prière pour l'unité de la communauté chrétienne ne présente pour nous l'importance que Jésus accorde à l'unité de son Église. Cette unité est la meilleure façon d'associer à la vie du Ressuscité. Beaucoup d'entre nous ne sont pas en mesure d'associer à cette unité, car elle exige le pardon, la miséricorde, l'amour et les acceptations de l'autre comme ils sont. Ces qualités peuvent être conservées en nous ou inculquées dans notre être en permanence, seulement si nous apprenons à vivre dans le Christ comme le Christ vivait en son Père, humainement et divinement. Il est par et en cette humanité de Jésus, nous participons à la divinité du Père. Ainsi, plus nous imitons l'humanité de Jésus, plus nous sont dans la divinité de Jésus. En conséquence de cette union, nous allons participer à cette UNION par excellence de Jésus en son Père et nous en eux.

La gloire de Jésus était vivre la

vie dans le Père et le Père en Lui. De facto, notre gloire sera le même, nous en Jésus et Jésus en nous. Ainsi, en Jésus, nous serons dans le Père et le Père en nous. Il est dans cette union parfaite qu'un chrétien sera en mesure de témoigner à la résurrection, et il sera dans la joie et le bonheur qui découle de sa vie.

Commentaire du jour


Isaac de l'Étoile (?-v. 1171), moine cistercien
Sermon 42, pour l'Ascension (trad. cf bréviaire et SC 339, p. 45s)

« Pour qu'ils aient en eux l'amour dont tu m'as aimé, et que moi aussi, je sois en eux »

Comme la tête et le corps d'un homme ne font qu'un seul et même homme, le fils de la Vierge et ses membres, les élus, ne font qu'un seul et même homme et un seul Fils de l'homme. C'est le Christ total et complet, Tête et corps, dont parle l'Écriture. Oui, tous les membres ensemble forment un seul corps qui, avec sa Tête, constitue l'unique Fils de l'homme qui, avec le Fils de Dieu, constitue l'unique Fils de Dieu, de même qu'avec Dieu il constitue un seul Dieu. Ainsi le corps tout entier, avec sa Tête, est Fils de l'homme et Fils de Dieu, et Dieu par conséquent. D'où cette parole : « Père, je veux que, de même que moi et toi nous sommes un, eux aussi soient un avec nous ». C'est pourquoi, conformément à cette affirmation fréquente de l'Écriture, le corps n'est pas sans la Tête, ni la Tête sans le corps, pas plus que la Tête et le corps ne sont sans Dieu. Tel est le Christ total...

Ainsi les croyants, membres spirituels du Christ, peuvent tous dire en vérité qu'ils sont ce qu'il est lui-même, à savoir Fils de Dieu, et Dieu. Mais ce qu'il est par nature, eux le sont comme membres associés ; ce qu'il est en plénitude, eux le sont par participation. Bref, s'il est Fils de Dieu par son origine, ses membres le sont...par adoption, selon cette parole de l'apôtre Paul : « Vous avez reçu un Esprit de fils adoptifs, qui nous fait nous écrier : Abba, Père » (Rm 8,15). Avec cet Esprit, « il leur a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jn 1,12), afin que, selon l'enseignement « du premier-né d'une multitude de frères » (Rm 8,29), ils apprennent à dire : « Notre Père qui es aux cieux » (Mt 6,9).

In English

Scripture: John 17:20-26

20 "I do not pray for these only, but also for those who believe in me through their word, 21 that they may all be one; even as you, Father, are in me, and I in you, that they also may be in us, so that the world may believe that you have sent me. 22 The glory which you have given me I have given to them, that they may be one even as we are one, 23 I in them and you in me, that they may become perfectly one, so that the world may know that you have sent me and have loved them even as you have loved me. 24 Father, I desire that they also, whom you have given me, may be with me where I am, to behold my glory which you have given me in your love for me before the foundation of the world. 25 O righteous Father, the world has not known you, but I have known you; and these know that you have sent me. 26 I made known to them your name, and I will make it known, that the love with which you have loved me may be in them, and I in them."

The message

This wonderful prayer for the unity of the Christian community does present to us the importance that Jesus accords to the unity of His Church. This unity is the best way of witnessing the resurrected life in Christ. Many of us are not able to witness this unity, because it demands forgiveness, mercy, love and acceptances of the other as they are. These qualities can be retained in us or inculcated in our being permanently, only if we learn to live in Christ as Christ was living in His Father, humanly and divinely. It is through and in this humanity of Jesus we participate in the divinity of the Father. Thus the more we imitate the humanity of Jesus, the closer are we in the divinity of Jesus. By consequence of this closeness, we will participate in our limitedness, in the ONENESS of Jesus and the Father, and WE in them.

The glory of Jesus was living in the Father and the Father in Him. De facto, our glory will be the same, we in Jesus and Jesus in us. Thus in Jesus we will be in the Father and Father in us. It is in this perfect union that a Christian will be able to witness the resurrection, and this witness will be in the joy and happiness which flows from his life.

Commentary of the day


Isaac of Stella (?-c.1171), Cistercian monk
Sermon 42 for the Ascension

“So that your love for me may live in them, and I may live in them”

Just as the head and the body of a person make one and the same person, so the son of the Virgin and his members, the chosen ones, make one and the same person and one single Son of Man. This is the total and complete Christ, the head and the body, of which Scripture speaks. Yes, all the members together form one single body, which with its head, constitutes the one and only Son of Man who, with the Son of God, constitutes the one and only Son of God, just as he together with God constitutes one single God. Thus the entire body, with its head, is Son of Man and Son of God, and consequently God. Whence this word: “That all may be one as you, Father, are in me, and I in you; I pray that they may be [one] in us.” That is why, in conformity with this frequent affirmation of Scripture, the body does not exist without the head, nor does the head exist without the body, any more than the head and the body exist without God. That is the total Christ…

Thus the believers, the spiritual members of Christ, can all say in truth that they are what he himself is, which is to say, the Son of God and God. But what he is by nature, they are as associated members; what he is in fullness, they are through participation. In short, if he is the Son of God because of his origin, his members are sons of God… through adoption, according to what the apostle Paul said: “You have received a spirit of adoption through which we cry out, ‘Abba!’ (that is, ‘Father’).” (Rom 8:15) With this Spirit, “he empowered them to become children of God” (Jn 1:12), so that, according to the teaching of “the first-born of many brothers” (Rom 8:29), they might learn to say: “Our Father in heaven.” (Mt 6:9)

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article