Le 27 Avril

Publié le 26 Avril 2016

English reflexion follows French commentary.

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 15,1-8.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

Commentaire du jour


Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix [Édith Stein] (1891-1942), carmélite, martyre, copatronne de l'Europe
La Femme et sa destinée, recueil de six conférences (trad. Amiot, Paris 1956, p. 124 ; cf Orval)

« Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments »

En ce qui concerne l'Eglise, la conception la plus accessible à l'esprit humain est celle d'une communauté de croyants. Quiconque croit en Jésus Christ et en son Évangile et espère en l'accomplissement de ses promesses, quiconque lui est attaché par un sentiment d'amour et obéit à ses commandements, doit être uni à tous ceux qui partagent le même esprit par une profonde communion spirituelle et un attachement d'amour. Ceux qui ont suivi le Seigneur pendant son séjour sur terre étaient les jeunes premières pousses de la communauté chrétienne ; ce sont eux qui l'ont répandue et qui ont transmis en héritage dans la suite des temps et jusqu'à nos jours les richesses de foi d'où ils tiraient leur cohésion.

Mais même une communauté humaine naturelle peut être déjà bien plus qu'une simple association d'individus distincts, elle peut être une entente étroite allant jusqu'à l'unité organique ; ceci est encore plus vrai de la communauté surnaturelle de l'Église. L'union de l'âme avec le Christ est autre chose que la communion entre deux personnes terrestres ; cette union, commencée par le baptême et constamment renforcée par les autres sacrements, est une intégration et une poussée de sève — comme nous le dit le symbole de la vigne et du cep. Cet acte d'union avec le Christ entraîne un rapprochement de membre à membre entre tous les chrétiens. Ainsi l'Église prend la figure du corps mystique du Christ. Ce corps est un corps vivant et l'esprit qui l'anime est l'Esprit du Christ qui, partant de la tête, s'écoule vers tous les membres (Ep 5,23.30) ; l'esprit qui émane du Christ est le Saint Esprit et l'Église est donc le temple du Saint Esprit (Ep 2,21-22).

In English

Scripture: John 15:1-8

1 "I am the true vine, and my Father is the vine dresser. 2 Every branch of mine that bears no fruit, he takes away, and every branch that does bear fruit he prunes, that it may bear more fruit. 3 You are already made clean by the word which I have spoken to you. 4 Abide in me, and I in you. As the branch cannot bear fruit by itself, unless it abides in the vine, neither can you, unless you abide in me. 5 I am the vine, you are the branches. He who abides in me, and I in him, he it is that bears much fruit, for apart from me you can do nothing. 6 If a man does not abide in me, he is cast forth as a branch and withers; and the branches are gathered, thrown into the fire and burned. 7 If you abide in me, and my words abide in you, ask whatever you will, and it shall be done for you. 8 By this my Father is glorified, that you bear much fruit, and so prove to be my disciples.

The message

Though the vine and the branch is my favourite theme to share with you all, I would like to share with you on ‘abide in me.’ When Jesus says abide in Him, it is in His own image, as He abide in His Father. In Him we have already a model to imitate.

Abiding in Him is, being resourced by Jesus and by His words. Just like Jesus who lived in the Father, doing and accomplishing the will of the Father, it is by doing the will of Jesus and accomplishing all that Jesus asks us to do, we can abide in Jesus.

Just like a branch which is not connected to the vine can’t give fruit, we too, if not connected to Jesus can’t give fruit. It is not enough to be close to Jesus, not enough to know Jesus, not enough to hear His words, we should learn to live by Him and in Him, and learn to give fruit according to this resource, the divine fruit, as God wills.

Since prayer is a dialogue, in this union we will ask only what we need to accomplish the will of the Father. The Lord who has entrusted to us a mission, has given already all that we need to accomplish His will. Thus before we could dare to ask, it is already received, thus asking will lose the merit and the sense. It is by our love that we will be identified as disciples of Jesus.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article