Le 29 Mars

Publié le 28 Mars 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint

Jean 20,11-18.


En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.
Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Commentaire du jour


Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église
Sur la virginité, 17-21(trad. Solesmes 1980 p. 167 rev.)

« Avez-vous vu celui que mon cœur aime ? » (Ct 3,3)

« Pourquoi pleures-tu ? » C'est toi qui es cause de tes larmes, toi qui te fais pleurer... Tu pleures parce que tu ne crois pas au Christ : crois et tu le verras. Le Christ est là, il ne fait jamais défaut à ceux qui le cherchent. « Pourquoi pleures-tu ? » Ce n'est pas les larmes qu'il faut, mais une foi alerte et digne de Dieu. Ne pense pas aux choses mortelles et tu ne pleureras pas... Pourquoi pleurer ce qui réjouit les autres ?

« Qui cherches-tu ? » Ne vois-tu pas que le Christ est la force de Dieu, que le Christ est la sagesse de Dieu, que le Christ est sainteté, que le Christ est chasteté, que le Christ est pureté, que le Christ est né d'une vierge, que le Christ est du Père et auprès du Père et dans le Père toujours ; né et pourtant non pas crée, non pas déchu, toujours aimé, vrai Dieu de vrai Dieu ? « On a enlevé le Seigneur du tombeau et je ne sais où on l'a mis. » Tu te trompes, femme ; tu penses que le Christ a été enlevé du tombeau par d'autres et non pas ressuscité par sa propre puissance. Mais personne n'enlève la puissance de Dieu, personne n'enlève la sagesse de Dieu, personne n'enlève la vénérable chasteté. Le Christ n'est pas enlevé du tombeau du juste ni de l'intime de la vierge et du secret de son âme fidèle ; et même s'il en est qui veulent le ravir, ils ne peuvent l'enlever.

Alors le Seigneur lui dit : « Marie, regarde-moi ». Tant qu'elle ne croit pas, c'est « une femme » ; quand elle commence à se tourner vers lui elle est appelée Marie. Elle reçoit le nom de celle qui a enfanté le Christ ; car c'est l'âme qui enfante spirituellement le Christ. « Regarde-moi », dit-il. Qui regarde le Christ se corrige ; on s'égare quand on ne voit pas le Christ. Aussi, se retournant, elle le voit et dit : « Rabbi, ce qui veut dire Maître ». Qui regarde se tourne ; qui se tourne saisit plus complètement ; qui voit progresse. Aussi appelle-t-elle Maître celui qu'elle croyait mort ; elle a trouvé celui qu'elle croyait perdu.

In English

Scripture: John 20:11-18

11 But Mary stood weeping outside the tomb, and as she wept she stooped to look into the tomb; 12 and she saw two angels in white, sitting where the body of Jesus had lain, one at the head and one at the feet. 13 They said to her, "Woman, why are you weeping?" She said to them, "Because they have taken away my Lord, and I do not know where they have laid him." 14 Saying this, she turned round and saw Jesus standing, but she did not know that it was Jesus. 15 Jesus said to her, "Woman, why are you weeping? Whom do you seek?" Supposing him to be the gardener, she said to him, "Sir, if you have carried him away, tell me where you have laid him, and I will take him away." 16 Jesus said to her, "Mary." She turned and said to him in Hebrew, "Rabboni!" (which means Teacher). 17 Jesus said to her, "Do not hold me, for I have not yet ascended to the Father; but go to my brethren and say to them, I am ascending to my Father and your Father, to my God and your God." 18 Mary Magdalene went and said to the disciples, "I have seen the Lord"; and she told them that he had said these things to her.

The message

In a troubled state, it is important to verify the reality twice before passing a judgement, because the same reality, though presented to us as a truth, may mislead us drastically, even though in our faithfulness we may be moved by love and compassion. The love that Mary Magdalene has reserved for the Lord, didn’t help her in her first instant to know the truth, the very presence she was searching. For our consolation, the Lord is affirming us that in love, even if we make a mistake in our discernment, He will come in aide to save us, just like He has saved Mary Magdalene and transformed her as a veritable missionary and witness of the Resurrection, by calling her personally to be His chosen one to inform the very Apostles He is forming them.

This story of divine encounter is a veritable love story that we are called to participate and profit in these days for a drastic transformation. If our every act is not motivated by love and love alone, even our faith won’t be able to save us, because we won’t have the capacity to profit from the very faith we have received from the Lord.

In love and humility with an open heart from our part and when this life is graced by the divine intervene, an initiative purely divine, we become the true instruments in the hand of God. To our wonder we will discover that once we allow God to use us in freedom, to our fully capacity and with due efficiency, we will be totally transformed by Christ and in the language of Saint Paul, we become the new creation in Christ. On that day we will proclaim the Good News with certitude like Mary Magdalene, "I have seen the Lord"

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article