Le 17 Mars

Publié le 16 Mars 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 8,51-59.


En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.”
Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde.
Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

Commentaire du jour


Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église
Sur Abraham, I, 67-78 (trad. coll. Pères dans la foi, Migne 1999, p. 87)

« Abraham a vu mon jour »

« Dieu dit à Abraham : Prends ton fils bien-aimé, cet Isaac que tu as chéri ; pars sur les hauteurs et tu me l'offriras en holocauste » (Gn 22,2). Isaac préfigure le Christ qui va souffrir : il vient sur une ânesse..., et quand le Seigneur est venu souffrir pour nous sa Passion, il a détaché le petit de l'ânesse et s'est assis dessus... Abraham dit à ses serviteurs : « Nous reviendrons vers vous » ; sans qu'il le sache, c'était une prophétie... Isaac a porté sur lui le bois, et le Christ a porté le gibet de la croix. Abraham accompagnait son fils ; le Père accompagnait le Christ. Il dit en effet : « Vous me laisserez seul, mais je ne suis pas seul ; le Père est avec moi » (Jn 16,32). Isaac dit à son père... : « Voici le bois, où est l'agneau pour l'holocauste ? » Ce sont des paroles prophétiques, mais il ne le sait pas ; le Seigneur en effet préparait un Agneau pour le sacrifice. Abraham aussi a prophétisé en répondant : « Dieu pourvoira à l'agneau pour l'holocauste, mon fils »...

« L'ange dit : ' Abraham, Abraham ! ... N'étends pas la main sur l'enfant, ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, toi qui n'as pas épargné ton fils bien-aimé pour moi ' (cf Rm 8,32)... Abraham leva les yeux et regarda : voici qu'un bélier était pendu par les cornes dans un buisson. » Pourquoi un bélier ? C'est lui qui a le plus de valeur dans tout le troupeau. Pourquoi pendu ? Pour te faire voir que ce n'était pas une victime terrestre... Notre corne, notre force, c'est le Christ (Lc 1,69), qui est supérieur à tout homme, comme nous le lisons : « Tu es le plus beau des enfants des hommes » (Ps 44,3). Seul, il a été élevé de terre et exalté, comme il nous l'enseigne par ces paroles : « Je ne suis pas de ce monde, moi ; je suis d'en haut » (Jn 8,23). Abraham l'a vu dans ce sacrifice, il a aperçu sa Passion. C'est pourquoi le Seigneur dit de lui : « Abraham a vu mon jour et s'est réjoui ». Il est apparu à Abraham, lui révélant que son corps souffrirait la Passion par laquelle il a racheté le monde. Il indique même le genre de Passion en le montrant pendu ; ce buisson est le gibet de la croix. Et élevé sur ce bois, le guide incomparable du troupeau a tout attiré à lui, pour se faire connaître de tous.

In English

Gospel Reading: John 8:51-59

51 Truly, truly, I say to you, if any one keeps my word, he will never see death." 52 The Jews said to him, "Now we know that you have a demon. Abraham died, as did the prophets; and you say, `If any one keeps my word, he will never taste death.' 53 Are you greater than our father Abraham, who died? And the prophets died! Who do you claim to be?" 54 Jesus answered, "If I glorify myself, my glory is nothing; it is my Father who glorifies me, of whom you say that he is your God. 55 But you have not known him; I know him. If I said, I do not know him, I should be a liar like you; but I do know him and I keep his word. 56 Your father Abraham rejoiced that he was to see my day; he saw it and was glad." 57 The Jews then said to him, "You are not yet fifty years old, and have you seen Abraham?" 58 Jesus said to them, "Truly, truly, I say to you, before Abraham was, I am." 59 So they took up stones to throw at him; but Jesus hid himself, and went out of the temple.

Commentary of the day


Saint Ambrose (c.340-397), Bishop of Milan and Doctor of the Church
On Abraham, I, 67-68

“Abraham saw my day”

“God called to Abraham: Take your son whom you love, Isaac whom you have treasured; go to the heights and you shall offer him up as a holocaust.” (cf. Gen 22:2) Isaac prefigures Christ who will suffer. He comes on a donkey… When the Lord came to suffer his passion for us, he untied the foal of a donkey and sat on it… Abraham said to his servants: “We will come back to you.” He prophesied that which he did not know… Isaac carried the wood; Christ carried the gibbet of the cross. Abraham went with his son; the Father went with Christ. For he said: “You will leave me quite alone. Yet I can never be alone; the Father is with me.” (Jn 16:32) Isaac said to his father…: “Here is the wood, but where is the sheep for the holocaust?” He spoke prophetic words but he did not know it. For the Lord was preparing a lamb for the sacrifice. Abraham also prophesied when he answered: “God himself will provide the sheep for the holocaust, my son.”…

“The angel said: ‘Abraham, Abraham… Do not lay your hand on the boy, do not do the least thing to him. I know now how devoted you are to God, since you did not withhold from me your own beloved son.’ (cf. Rom 8:32)… Abraham looked about and spied a ram hanging by its horns in the thicket.” Why a ram? He is the most valuable in the flock. Why hanging? To show you that it was no earthly victim... Our horn, our strength is Christ (Lk 1:69), who is superior to every human being, as we read: “Fairer in beauty are you than the sons of men.” (Ps 45:3) He alone was raised up from the earth and exalted, as he teaches us by his words: “I do not belong to this world; I belong to what is above.” (Jn 8:23) Abraham saw him in this sacrifice, he glimpsed his passion. That is why the Lord said of him: “Abraham saw my day and was glad.” He appeared to Abraham and revealed to him that his body would suffer the passion by means of which he redeemed the world. He even indicated what kind of passion he would undergo by showing the ram hanging. The bush is the gibbet of the cross. And raised up on this wood, the flock’s incomparable guide drew everything to himself so as to make himself known to everyone.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article