Le 12 Mars

Publié le 11 Mars 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 7,40-53.


En ce temps-là, Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le Prophète annoncé ! »
D’autres disaient : « C’est lui le Christ ! » Mais d’autres encore demandaient : « Le Christ peut-il venir de Galilée ?
L’Écriture ne dit-elle pas que c’est de la descendance de David et de Bethléem, le village de David, que vient le Christ ? »
C’est ainsi que la foule se divisa à cause de lui.
Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
Les gardes revinrent auprès des grands prêtres et des pharisiens, qui leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? »
Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé de la sorte ! »
Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?
Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »
Nicodème, l’un d’entre eux, celui qui était allé précédemment trouver Jésus, leur dit :
« Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »
Ils lui répondirent : « Serais-tu, toi aussi, de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! »
Puis ils s’en allèrent chacun chez soi.

Le message

Il faut savoir discerner, discerner en écoutons les autres, en regardant tout ce qui se passe autour de nous. Même si la fidélité à l’Ecritures sacrées est importante, il faut apprendre à connaitre la volonté de Dieu sans mêler nos intérêts personnels. Nicodème est un réveil matin à tous ceux et celles qui manipulent les Ecritures sacrée avec une arrogance qui ignore l’essential de la vie : l’amour avec un cœur ouvert qui se laisse transformer par l’Ecriture Sacrée.

Il est tout-à-fait possible que nous nous trouvions avec le prophète Jérémie et Nicodème, ignorés et isolés par la société, pour être fidèles à la loi d’amour et sincères à la conscience. N’ayons pas peurs. Soyons les témoins de l'amour et de pardon. Dans l'amour nous serons heureux et joyeux. Dans le pardon nous serons capables de propager cet amour comme le feu qui consume et purifie. Dieu qui nous aime, nous protégera de nos ennemies et nous guidera sur le bon chemin.

In English

Gospel Reading: John 7:40-53

40 When they heard these words, some of the people said, "This is really the prophet." 41 Others said, "This is the Christ." But some said, "Is the Christ to come from Galilee? 42 Has not the scripture said that the Christ is descended from David, and comes from Bethlehem, the village where David was?" 43 So there was a division among the people over him. 44 Some of them wanted to arrest him, but no one laid hands on him. 45 The officers then went back to the chief priests and Pharisees, who said to them, "Why did you not bring him?" 46 The officers answered, "No man ever spoke like this man!" 47 The Pharisees answered them, "Are you led astray, you also? 48 Have any of the authorities or of the Pharisees believed in him? 49 But this crowd, who do not know the law, are accursed." 50 Nicodemus, who had gone to him before, and who was one of them, said to them, 51 "Does our law judge a man without first giving him a hearing and learning what he does?" 52 They replied, "Are you from Galilee too? Search and you will see that no prophet is to rise from Galilee." 53 They went each to his own house.

Commentary of the day


Blessed Titus Brandsma, a Dutch carmelite, martyr (1881-1942)
Invitation to heroism in faith and love

"Have you also been deceived?"

We live in a world where love itself is condemned: people call it weakness, something to grow out of. Some are saying: «Love is of no importance, we should rather develop our strength; let each one become as strong as he can and let the weak perish!» Again, they say that the christian religion with its preaching about love is a thing of the past... This is how it is: they come to you with such teaching and even find people who take it up willingly. Love is unknown; «Love is not loved,» as saint Francis of Assisi said in his own day; and, centuries later in Florence, saint Mary-Magdalene de Pazzi rang the monastery bells of her Carmel to make everyone know how beautiful Love is! I, too, would like to ring the bells to tell the world how beautiful it is to love!

The neo-paganism [of the Nazis] may well cast off love but, in spite of everything, history teaches us that we shall be victors over this neo-paganism through love. We shall not forsake love. Love will win back for us the hearts of these unbelievers. Nature is stronger than philosophy. Even if a philosophy condemns and rejects love and calls it weakness, the living witness of love will always renew its power to conquer and entrance the hearts of men.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article