Le 17 Février

Publié le 16 Février 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 11,29-32.


En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Commentaire du jour


Saint Romanos le Mélode (?-v. 560), compositeur d'hymnes
Hymne 51 (trad. cf. SC 283, p. 319s)

« Les Ninivites se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas »

Ouvre, Seigneur, ouvre-moi la porte de ta miséricorde avant le temps de mon départ (Mt 25,11). Car il me faut m'en aller, aller à toi et me justifier de tout ce que je dis en paroles, accomplis en actes et pense en mon cœur. « Même la rumeur des murmures n'échappe pas à ton oreille » (Sg 1,10). David te crie dans son psaume : « Mes reins sont à toi ; dans ton livre tout est écrit » (Ps 138,13.16). En y lisant les caractères de mes mauvaises actions, grave-les sur ta croix, car c'est en elle que je me glorifie (Ga 6,14) en te criant : « Ouvre-moi »...

Notre esprit s'est endurci au point que, quand nous avons entendu parler des calamités d'autrui, nous ne nous sommes corrigés en rien (Lc 13,1s). « Il n'en est pas un qui comprenne, pas un qui cherche ; nous sommes dévoyés, nous sommes pervertis » (Ps 13,2-3). Les Ninivites, autrefois, se sont repentis sur un seul appel du prophète. Mais nous autres, nous n'avons compris ni appel ni menace. Par ses larmes, Ézéchias a mis en fuite les Assyriens en suscitant contre eux la justice d'en haut (2R 19). Or voici que les Assyriens...nous ont emmenés en captivité, et nous n'avons pas pleuré ni crié : « Ouvre-nous ».

Très haut Seigneur, juge de tous, n'attends pas de nous que nous changions de conduite ; tu n'as pas besoin de nos bonnes actions, car chacun de nous se voue aux actions mauvaises par la pensée et par la volonté. Puisqu'il en est ainsi, Sauveur, gouverne nos jours selon ta volonté, sans attendre notre conversion, car elle ne viendra peut-être pas. Et même si elle vient pour un peu de temps, elle ne persiste pas jusqu'au bout. Comme la semence tombée parmi les pierres, comme l'herbe sur les toits, avant de lever elle se dessèche (Mc 4,5 ;Ps 128,6). Déploie donc tes miséricordes sur nous et sur tous ceux qui crient : « Ouvre-nous ».

Pour un acte concret, je vous proposerai de chercher un aspect de la vie qui nous demande une conversion radicale et essayons de le changer seulement aujourd’hui, (eg. Je n’écoute pas attentivement, et aujourd’hui je ferais attentions lorsque les autres me parlent)

In English

Gospel Reading: Luke 11:29-32

29 When the crowds were increasing, he began to say, "This generation is an evil generation; it seeks a sign, but no sign shall be given to it except the sign of Jonah. 30 For as Jonah became a sign to the men of Nineveh, so will the Son of man be to this generation. 31 The queen of the South will arise at the judgment with the men of this generation and condemn them; for she came from the ends of the earth to hear the wisdom of Solomon, and behold, something greater than Solomon is here. 32 The men of Nineveh will arise at the judgment with this generation and condemn it; for they repented at the preaching of Jonah, and behold, something greater than Jonah is here.

Commentary of the day


Saint Romanos Melodios (?-c 560), composer of hymns
Hymn 51 (cf. SC 283)

"At the preaching of Jonah the Ninevites repented, and there is something greater than Jonah here."

Open, O Lord, open to me the doors of your mercy before the time of my departing comes (Mt 25,11). For I am destined to leave, to come to you and render account of everything I speak in words, accomplish in deeds and think in my heart. “Discordant grumblings are no secret” (Wis 1,10). David cries out to you in the psalm: “Truly, you have formed my inmost being… in your book all is written” (Ps 139[138], 13; 16). As you read there the record of my evil deeds, engrave them on your cross, for it is that in which I make my boast (Ga 6,14) as I cry out to you: “Open to me”…

Our spirits our hardened to such an extent that, even after hearing tell of the disasters to have befallen others, yet nothing is changed within us (Lk 13,1f.). “There is not one who is wise and seeks God; all alike have gone astray; they have become perverse” (Ps 14[13] 2-3). The Ninevites of former days repented at one call from the prophet. But as for us, we have understood neither call nor threat. By his weeping Hezekiah put the Assyrians to flight by calling down upon them the justice from on high (2Kgs 19). And now, behold, the Assyrians… have carried us off into captivity and we have neither wept nor cried out: “Open to us!”

Highest Lord, judge of all, do not wait for us to alter our behaviour; you have no need of our good deeds for each of us is devoted to deeds of wickedness in thought and will. This being so, my Saviour, rule over our days according to your will, without waiting for our conversion since, perhaps, it may never happen. And even if it happens for a little time it may not last until the end. Like seed fallen on rocky ground, like grass on the housetops, it withers away before it grows up (Mk 4,5; Ps 129[128],6). Therefore spread out your mercies upon us and on all those who cry out: “Open to us.”

For a concrete action for the day I will invite you all to look in to our life and not be discouraged of our failures and unfaithfulness, rather let us give attention to the time we take to come back to the Lord. Like David who failed again and had the courage to come back to the Lord immediately, it is important, when we fall that we may of be discouraged, but courageously get back to the normal life without wasting the time. The Lord who is waiting for us, will be happier to receive us than our own happiness to be back with the Lord.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article