Le 13 Fevrier

Publié le 12 Février 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Luc 5,27-32.


En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. »
Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.
Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux.
Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.
Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Commentaire du jour


Saint Cyrille de Jérusalem (313-350), évêque de Jérusalem et docteur de l'Église
Catéchèses en vue du baptême, n°1 (trad. Migne 1993, p. 36 rev.)

« Abandonnant tout, il se leva et se mit à le suivre » : le carême conduit au baptême

Vous êtes catéchumènes, ceux qui sont en marche vers le baptême, disciples de la Nouvelle Alliance et participants des mystères du Christ, déjà par l'appel et bientôt aussi par la grâce. Vous vous êtes fait « un cœur nouveau et un esprit nouveau » (Ez 18,31), pour la joie des habitants des cieux. Si en effet, selon l'Évangile, la conversion d'un seul pécheur soulève cette joie (Lc 15,7), combien plus le salut de tant d'âmes n'incitera-t-il pas à la joie les habitants des cieux ?

Vous avez entrepris un bon et très beau voyage : appliquez-vous à courir la course de la ferveur. Le Fils unique de Dieu est là tout prêt à vous racheter : « Venez, dit-il, vous tous qui peinez sous le fardeau, et moi, je vous donnerai le repos » (Mt 11,28). Vous qui ployez sous le péché, liés par les chaînes de vos fautes, écoutez ce que dit la voix d'un prophète : « Lavez-vous, purifiez-vous ; enlevez de devant mes yeux vos actions mauvaises » (Is 1,16), afin que le chœur des anges vous crie : « Heureux ceux dont la faute a été enlevée, et dont les péchés ont été remis ! » (Ps 31,1) Vous qui venez justement d'allumer les lampes de la foi, que vos mains diligentes en gardent la flamme pour que celui qui, sur notre très sainte colline du Golgotha, a ouvert par la foi le paradis au larron (Lc 23,43), vous accorde de chanter le cantique des noces.

S'il y a ici quelqu'un qui soit esclave du péché, qu'il se prépare, au moyen de la foi baptismale, à la nouvelle naissance qui fera de lui un homme libre, un des fils d'adoption. Qu'il abandonne l'esclavage lamentable de ses péchés pour acquérir l'esclavage bienheureux du Seigneur... Acquérez par la foi « les premiers dons de l'Esprit Saint » (2Co 5,5) afin de pouvoir être reçus dans les demeures éternelles ; venez vers le sacrement qui vous marquera en vue de devenir les familiers du Maître.

In English

Gospel Reading: Luke 5:27-32

7 After this he went out, and saw a tax collector, named Levi, sitting at the tax office; and he said to him, "Follow me." 28 And he left everything, and rose and followed him. 29 And Levi made him a great feast in his house; and there was a large company of tax collectors and others sitting at table with them. 30 And the Pharisees and their scribes murmured against his disciples, saying, "Why do you eat and drink with tax collectors and sinners?" 31 And Jesus answered them, "Those who are well have no need of a physician, but those who are sick; 32 I have not come to call the righteous, but sinners to repentance."

The message

If this Levi, Mathew, was able to leave everything for Jesus, is was because Jesus has called him already, today is the day destined by the Lord so that the Levi could express his vocation. In today’s gospel there are many movements, such the call, the feast which follows the call and the commentary and the response of Jesus.

Without entering in each moments of these events, let us look at these events globally, like the manner Jesus look at the events and people and the other Pharisees and Scribes look at people. Jesus look at these people with mercy and love, by which He shows us the new way to be happy and joyful, in the joy of others. Others look what is correct and good, rather there good name and joy, at the end, they loose both the good name and the joy.

Jesus needs today, you and me to be this medicine who is here to heal and to announce the words of hope and joy. He doesn’t need judges, rather people to serve, love and forgive. Let us chose the way we wish. However, let us not forget the way Jesus is showing to us, particularly during this season of Lent: "Those who are well have no need of a physician, but those who are sick; 32 I have not come to call the righteous, but sinners to repentance."

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article