Le 29 Janvier

Publié le 28 Janvier 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 4,26-34.


En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »
Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »
Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Commentaire du jour


Saint Grégoire de Nysse (v. 335-395), moine et évêque
Sermon sur les défunts

« D'abord l'herbe, puis l'épi, enfin du blé plein l'épi »

La vie présente est un chemin qui mène au terme de notre espérance, tout comme on voit sur les pousses le fruit qui commence à sortir de la fleur, et qui, grâce à elle, parvient à l'existence comme fruit, même si la fleur n'est pas le fruit. De même, la moisson qui naît des semences n'apparaît pas immédiatement avec son épi, mais c'est l'herbe qui est la première à pousser ; ensuite, une fois l'herbe morte, la tige de blé surgit et ainsi le fruit mûrit à la tête de l'épi...

Notre Créateur ne nous a pas destinés à la vie embryonnaire ; le but de la nature n'est pas la vie des nouveau-nés. Elle ne vise pas non plus les âges successifs qu'elle revêt avec le temps par le processus de croissance qui change sa forme, ni la dissolution du corps survenant à la mort. Tous ces états sont des étapes sur le chemin où nous avançons. Le but et le terme de la marche, à travers ces étapes, c'est la ressemblance au Divin... ; le terme attendu de la vie, c'est la béatitude. Mais aujourd'hui tout ce qui regarde le corps — la mort, la vieillesse, la jeunesse, l'enfance et la formation de l'embryon — tous ces états, comme autant d'herbes, de tiges et d'épis, forment un chemin, une succession et un potentiel permettant la maturité espérée.

In English

Scripture: Mark 4:26-34

26 And he said, "The kingdom of God is as if a man should scatter seed upon the ground, 27 and should sleep and rise night and day, and the seed should sprout and grow, he knows not how. 28 The earth produces of itself, first the blade, then the ear, then the full grain in the ear. 29 But when the grain is ripe, at once he puts in the sickle, because the harvest has come." 30 And he said, "With what can we compare the kingdom of God, or what parable shall we use for it? 31 It is like a grain of mustard seed, which, when sown upon the ground, is the smallest of all the seeds on earth; 32 yet when it is sown it grows up and becomes the greatest of all shrubs, and puts forth large branches, so that the birds of the air can make nests in its shade." 33 With many such parables he spoke the word to them, as they were able to hear it; 34 he did not speak to them without a parable, but privately to his own disciples he explained everything.

The message

Jesus is strangely looking for the best parable to explain to us about the Kingdom of God. We interpret these parables with our own view points and try to understand the mystery revealed in Jesus. Jesus who has said the Kingdom of God is amidst us, it is by His very presence that this Kingdom of God is being established on this earth.

There are two important messages that I find very useful for me today. The first is, the mystery of this Kingdom. We will never be able to decode this mystery in its fullness, however, its fruits will be visible to our eyes. We are called to appreciate through the fruits, the enormous work of God behind this establishment of the Kingdom of God. Whenever little sign of faith, hope and charity are visible we are invited to identify them to this world and through these fruits, let the world discover the God who is in action.

The second point is, the smallness and greatness of the fruit. Though it may appear as if nothing, it is capable of producing great fruits. Thus let us not low estimate little works of people and try to discover the mystery behind very words and deeds of others. In this way of looking at people at large and the events we will create a respect for the little ones in our own being, by which we will be able to understand the marvellous work of the Lord.

Do we wish to be part of this Kingdom of God, filled with love and compassion?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article