Le 27 Janvier

Publié le 26 Janvier 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 4,1-20.


En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.
Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait :
« Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.
Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.
Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ;
et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché.
Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit.
Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. »
Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »
Quand il resta seul, ceux qui étaient autour de lui avec les Douze l’interrogeaient sur les paraboles.
Il leur disait : « C’est à vous qu’est donné le mystère du royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, tout se présente sous forme de paraboles.
Et ainsi, comme dit le prophète : “Ils auront beau regarder de tous leurs yeux, ils ne verront pas ; ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles, ils ne comprendront pas ; sinon ils se convertiraient et recevraient le pardon.” »
Il leur dit encore : « Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?
Le semeur sème la Parole.
Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux.
Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ;
mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les gens d’un moment ; que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils trébuchent aussitôt.
Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole,
mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et toutes les autres convoitises les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit.
Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un. »

Commentaire du jour


Origène (v. 185-253), prêtre et théologien
Homélies sur le livre des Nombres, n°1 ; SC 29 (trad. SC p. 89s)

« L'homme vivra de la Parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4,4 ; Dt 8,3)

Il est écrit au sujet de la manne que, si on la ramassait dans les conditions prescrites par Dieu, elle était nourrissante ; mais si on voulait la ramasser contrairement à la manière fixée par Dieu, elle ne servait plus à entretenir la vie... Le Verbe de Dieu, sa Parole est notre manne, et la Parole de Dieu, venant à nous, apporte aux uns le salut et aux autres le châtiment. Voilà pourquoi, me semble-t-il, le Seigneur et Sauveur, qui est « la Parole vivante de Dieu » (1P 1,23), a déclaré : « Je suis venu dans ce monde pour un jugement, afin que ceux qui ne voient pas voient et que ceux qui voient deviennent aveugles » (Jn 9,39). Combien aurait-il mieux valu pour certains ne pas du tout entendre la parole de Dieu, plutôt que l'entendre avec de mauvaises dispositions ou avec hypocrisie ! ...

Le véritable mieux, le meilleur dans la droiture et la perfection, c'est que l'auditeur de la parole de Dieu l'écoute d'un cœur bon et simple, droit et bien préparé, pour qu'elle fructifie et qu'elle croisse comme en un bon terrain... Ce que je dis là est autant pour ma conversion personnelle que pour celle de mes auditeurs, car je suis moi aussi un de ceux qui écoutent la parole de Dieu

In English

Scripture: Mark 4:1-20

1 Again he began to teach beside the sea. And a very large crowd gathered about him so that he got into a boat and sat in it on the sea; and the whole crowd was beside the sea on the land. 2 And he taught them many things in parables, and in his teaching he said to them: 3 "Listen! A sower went out to sow. 4 And as he sowed, some seed fell along the path, and the birds came and devoured it. 5 Other seed fell on rocky ground, where it had not much soil, and immediately it sprang up, since it had no depth of soil; 6 and when the sun rose it was scorched, and since it had no root it withered away. 7 Other seed fell among thorns and the thorns grew up and choked it, and it yielded no grain. 8 And other seeds fell into good soil and brought forth grain, growing up and increasing and yielding thirty fold and sixty fold and a hundredfold." 9 And he said, "He who has ears to hear, let him hear."

10 And when he was alone, those who were about him with the twelve asked him concerning the parables. 11 And he said to them, "To you has been given the secret of the kingdom of God, but for those outside everything is in parables; 12 so that they may indeed see but not perceive, and may indeed hear but not understand; lest they should turn again, and be forgiven."

13 And he said to them, "Do you not understand this parable? How then will you understand all the parables? 14 The sower sows the word. 15 And these are the ones along the path, where the word is sown; when they hear, Satan immediately comes and takes away the word which is sown in them. 16 And these in like manner are the ones sown upon rocky ground, who, when they hear the word, immediately receive it with joy; 17 and they have no root in themselves, but endure for a while; then, when tribulation or persecution arises on account of the word, immediately they fall away. 18 And others are the ones sown among thorns; they are those who hear the word, 19 but the cares of the world, and the delight in riches, and the desire for other things, enter in and choke the word, and it proves unfruitful. 20 But those that were sown upon the good soil are the ones who hear the word and accept it and bear fruit, thirty fold and sixty fold and a hundredfold."

The message

We all know about the parable of sower and the seed, the implications of this story and how Jesus has explained to us, relating this directly to the Word of God and its fruits. Instead of entering largely into this well meditated parable, I would meditate on the soil, which is directly connected to you and me, for the practical application.

God though took the initiative to prepare the land, (which He continues to do it,) do give us the sufficient liberty and the freedom to discern, decide and engage positively in the process of preparation, without imposing the divine plan on us. Like Mary the mother of Jesus, the apostles of the Lord and Paul, who were prepared well, even from the childhood, without even them being aware of these preparation, we too are prepared by the Lord for a particular mission, which we may or may not know, at the present given time or situation.

Only a heart which cooperates perfectly in the process of configuration by the Lord, is considered as the good soil, which is capable of producing fruits, and the rest fall apart. We have to look thus very deeply in all our human and divine experiences past and present, both pleasant and painful, and discover the immense preparation done by the Lord through these years of human and divine encounters, where we were sometime forced to undergo, even unjustly, by unjust means and people. Are we ready for this configuration, wilfully accepting to be open for the change and absolute obedience to the will of the Lord? Without a positive response, we can’t produce the fruits that the Lord desires in and through us.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article