Le 21 Janvier

Publié le 20 Janvier 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 3,7-12.


En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent.
De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait.
Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas.
Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher.
Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! »
Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.

Commentaire du jour


Saint Irénée de Lyon (v. 130-v. 208), évêque, théologien et martyr
Démonstration de la prédication apostolique, 92 - 95 (trad. Bouchut. Lectionnaire, p. 297 rev. ; cf SC 62, p. 159)

« Beaucoup de gens...avaient appris tout ce qu'il faisait, et ils vinrent à lui »

Chez le prophète Isaïe, le Verbe lui-même, la Parole de Dieu, dit qu'il devait se manifester parmi nous –- le Fils de Dieu, en effet, s'est fait fils d'homme –- et se laisser trouver par nous qui auparavant ne le connaissions pas : « Je me suis manifesté à ceux qui ne me cherchaient pas, j'ai été trouvé par ceux qui ne me questionnaient pas, j'ai dit : Me voici, à un peuple qui n'avait pas invoqué mon nom » (Is 65,1)... C'est aussi le sens de ce qu'a dit Jean Baptiste : « Dieu peut, de ces pierres, faire surgir des fils à Abraham » (Mt 3,9). En effet, après avoir été arrachés par la foi au culte des pierres, nos cœurs voient Dieu et deviennent fils d'Abraham qui a été justifié par la foi...

Le Verbe de Dieu s'est incarné et a planté sa tente parmi nous comme dit Jean, son disciple (Jn 1,14). Grâce à lui, par la vocation nouvelle, le cœur des païens est changé. L'Église porte désormais beaucoup de fruits, en ceux qui sont sauvés ; et ce n'est plus un intercesseur comme Moïse, ni un messager comme Élie, mais le Seigneur lui-même qui nous sauve en donnant à l'Église plus d'enfants qu'à la synagogue des anciens, comme Isaïe l'avait prédit en disant : « Réjouis-toi, stérile qui n'as pas enfanté » (Is 54,1 ; Ga 4,27)... Dieu trouve son bonheur à donner son héritage aux nations insensées, à ceux qui n'appartenaient pas à la cité de Dieu et ne savaient pas qui était Dieu. Maintenant donc que, grâce à cet appel, la vie nous a été donnée et qu'en nous Dieu a mené à sa plénitude la foi d'Abraham, nous ne devons plus retourner en arrière, je veux dire à la première législation, car nous avons reçu le Maître de la Loi, le Fils de Dieu, et, par la foi en lui, nous apprenons à aimer Dieu de tout notre cœur et le prochain comme nous-mêmes

In English

Scripture: Mark 3:7-12

7 Jesus withdrew with his disciples to the sea, and a great multitude from Galilee followed; also from Judea 8 and Jerusalem and Idumea and from beyond the Jordan and from about Tyre and Sidon a great multitude, hearing all that he did, came to him. 9 And he told his disciples to have a boat ready for him because of the crowd, lest they should crush him; 10 for he had healed many, so that all who had diseases pressed upon him to touch him. 11 And whenever the unclean spirits beheld him, they fell down before him and cried out, "You are the Son of God." 12 And he strictly ordered them not to make him known.

Commentary of the day


Saint Irenaeus of Lyons (c.130-c.208), Bishop, theologian and martyr
Demonstration of the apostolic preaching, 92 - 95 (trans. ©St Vladimir's Seminary press; cf SC 62, p. 159)

"Hearing what he was doing, a large number of people came to him "

That he was going to be manifested to us – for the Son of God became the Son of man – and to be found amongst us, who before had no knowledge of him, the Word himself says in Isaiah, thus, “I became manifest to those that sought me not; I was found by those that asked not for me. I said: 'Behold, I am here,' to a nation that called not upon my name” (Is 65,1)... This is what was also said by John the Baptist: “God is able from stones to raise up children to Abraham” (Mt 3,9). For our hearts, drawn out by faith from the worship of stones, see God and become children of Abraham, who was made righteous by faith...

His disciples John also says: “And the Word became flesh and dwelt amongst us” (Jn 1,14). For which reason the Church bears as fruit so great a number of the saved; for it is no longer an intercessor, Moses, nor an angel, Elias, but the Lord himself who saves us, bestowing a greater number of children on the Church than on the former synagogue, as Isaiah announced, saying: “Rejoice, O barren one who did not bear” (Is 54,1; Gal 4,27)... God was pleased to bestow his inheritance on the foolish Gentiles, who were neither of the citizenship of God nor knew who God is. Since, then, by this calling, life has been given and God has recapitulated in us the faith of Abraham, we should no longer turn back, that is, I mean, to the former legislation. For we received the Lord of the Law, the Son of God, and through faith in him we learn to love God with our whole heart and our neighbor as ourselves.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article