Le 2 Janvier

Publié le 1 Janvier 2016

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 1,19-28.


Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Commentaire du jour


Jean Scot Érigène (?-v. 870), bénédictin irlandais
Homélie sur le Prologue de Jean, ch. 15 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 168 ; cf SC 151, p. 275)

« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c'est lui qui vient derrière moi »

Comme il est logique, c'est Jean l'évangéliste qui introduit Jean Baptiste dans son discours sur Dieu, « l'abîme appelant l'abîme » à la voix des mystères divins (Ps 41,8) : l'évangéliste raconte l'histoire du précurseur. Celui qui a reçu la grâce de connaître « le Verbe au commencement » (Jn 1,1) nous renseigne sur celui qui a reçu la grâce de venir en avant du Verbe incarné... Il ne dit pas simplement : il y eut un envoyé de Dieu, mais « il y eut un homme » (Jn 1,6). Il parle ainsi afin de distinguer le précurseur, qui participe seulement de l'humanité, et l'homme qui, unissant étroitement en lui divinité et humanité, est venu ensuite ; afin de séparer la voix qui passe du Verbe qui demeure toujours de façon immuable ; afin de suggérer que l'un est l'étoile du matin qui apparaît à l'aube du Royaume des cieux, et de déclarer que l'autre est le Soleil de justice qui lui succède (Ml 3,20). Il distingue le témoin de celui qui envoie, la lampe vacillante de la lumière splendide qui remplit l'univers (cf Jn 5,35) et qui, pour le genre humain tout entier, dissipe les ténèbres de la mort et des péchés...

« Un homme fut envoyé. » Par qui ? Par le Dieu Verbe qu'il a précédé. Sa mission était d'être précurseur. C'est dans un cri qu'il envoie sa parole devant lui : « A travers le désert, une voix crie » (Mt 3,3). Le messager prépare l'avènement du Seigneur. « Son nom était Jean » (Jn 1,6) : la grâce lui a été donnée d'être le précurseur du Roi des rois, le révélateur du Verbe inconnu, le baptiseur en vue de la naissance spirituelle, le témoin, par sa parole et son martyre, de la lumière éternelle.

In English

Scripture: John 1:19-28

19 And this is the testimony of John, when the Jews sent priests and Levites from Jerusalem to ask him, "Who are you?" 20 He confessed, he did not deny, but confessed, "I am not the Christ." 21 And they asked him, "What then? Are you Elijah?" He said, "I am not." "Are you the prophet?" And he answered, "No." 22 They said to him then, "Who are you? Let us have an answer for those who sent us. What do you say about yourself?" 23 He said, "I am the voice of one crying in the wilderness, `Make straight the way of the Lord,' as the prophet Isaiah said." 24 Now they had been sent from the Pharisees. 25 They asked him, "Then why are you baptizing, if you are neither the Christ, nor Elijah, nor the prophet?" 26 John answered them, "I baptize with water; but among you stands one whom you do not know, 27 even he who comes after me, the thong of whose sandal I am not worthy to untie." 28 This took place in Bethany beyond the Jordan, where John was baptizing.

Commentary of the day


Duns Scotus Erigena (?-c.870), Irish Benedictine
Homily on St John's Prologue, ch. 15 (©Friends of Henry Ashworth; cf SC 151, p. 275)

"There is one among you whom you do not recognize, the one who is coming after me"

Into the theological plan of his gospel John the evangelist draws John the Baptist; “deep calls to deep” (Ps 42[41],8) at the utterance of divine mysteries. We hear the evangelist relating the story of the forerunner, the man whose gift it was to know the Word “as he was in the beginning” (Jn 1,1), speaking to us of the one who was commissioned to go ahead of the Word made flesh... “There was,” says the evangelist, not simply a messenger of God, but “a man” (Jn 1,6). This he said in order to distinguish the man who shared only the humanity of the one he heralded from the Man who came after him, the Man who united godhead and manhood in his own Person. The evangelist's intention was to differentiate between the fleeting voice and the eternally unchanging Word. The one, he would suggest, was the morning star appearing at the dawning of the kingdom of heaven, while the other was the Sun of Justice coming in its wake (Mal 3,20). He distinguished the witness from the one to whom he testified, the messenger from him who sent him, the lamp burning in the night from the brilliant light that filled the whole world (cf. Jn 5,35), the light that dispelled the darkness of death and sin from the entire human race...

A man was sent. By whom? By the divine Word, whose forerunner he was. To go before the Lord was his mission. Lifting up his voice, this man called out: “The voice of one crying in the wilderness!” (Mt 3,3). It was the herald preparing the way for the Lord's coming. “John was his name” (Jn 1,6); John to whom was given the grace to go ahead of the King of kings, to point out to the world the Word made flesh, to baptize him with that baptism in which the Spirit would manifest his divine Sonship, to give witness through his teaching and martyrdom to the eternal light.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article