Le 17 Septembre

Publié le 16 Septembre 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint

Luc 7,36-50.


En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.
Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum.
Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.
En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »
Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. »
Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante.
Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? »
Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus.
Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds.
Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds.
Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »
Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »
Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »
Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

Le message

Le pardon est l’expression de l’amour. Avec Dieu, tout se passe par l’amour et dans l’amour. L’incarnation, la Croix et la résurrection n’étaient que les expressions de l’amour divin. Si notre vie est remplie d’amour, nous ne jugerons personne et nous ferons un bon accueilli à tous.

Ce n’est pas assez d’être avec le Seigneur, ne suffit non plus la connaissance de Dieu comme ces pahrisiens, il faut l’écouter, dans cette écoute reconnaitre sa volonté et mettre l’âme, le corps et toute notre énergie pour accomplir cette volonté.

Dieu seul pardonne et nous n’en discutons pas, pourtant nous les enfants de Dieu, en tant que ses hérités légitime en Jésus Christ, nous devons pardonner les uns les autres, comme Jésus nous pardonne.

Comme elle plein d’amour et de foi, nous devons ressentir en nous la soif pour le pardon et l’amour divin. S’avançons-nous vers le Seigneur, comme elle, pleurons-nous pour nos péchés, et nous entendrons de la bouche du Seigneur, « Ta foi t’a sauvée. Va en paix. »

In English

Scripture: Luke 7:36-50

36 One of the Pharisees asked him to eat with him, and he went into the Pharisee's house, and took his place at table. 37 And behold, a woman of the city, who was a sinner, when she learned that he was at table in the Pharisee's house, brought an alabaster flask of ointment, 38 and standing behind him at his feet, weeping, she began to wet his feet with her tears, and wiped them with the hair of her head, and kissed his feet, and anointed them with the ointment 39 Now when the Pharisee who had invited him saw it, he said to himself, "If this man were a prophet, he would have known who and what sort of woman this is who is touching him, for she is a sinner." 40 And Jesus answering said to him, "Simon, I have something to say to you." And he answered, "What is it, Teacher?" 41 "A certain creditor had two debtors; one owed five hundred denarii, and the other fifty. 42 When they could not pay, he forgave them both. Now which of them will love him more?" 43 Simon answered, "The one, I suppose, to whom he forgave more." And he said to him, "You have judged rightly." 44 Then turning toward the woman he said to Simon, "Do you see this woman? I entered your house, you gave me no water for my feet, but she has wet my feet with her tears and wiped them with her hair. 45 You gave me no kiss, but from the time I came in she has not ceased to kiss my feet. 46 You did not anoint my head with oil, but she has anointed my feet with ointment. 47 Therefore I tell you, her sins, which are many, are forgiven, for she loved much; but he who is forgiven little, loves little." 48 And he said to her, "Your sins are forgiven." 49 Then those who were at table with him began to say among themselves, "Who is this, who even forgives sins?" 50 And he said to the woman, "Your faith has saved you; go in peace."

The message

There are plenty to meditate and contemplate, however, we will remain faithful only to love and forgiveness, because they are the heart of today’s gospel. Love, and forgiveness are the two faces of the same coin. The best way of loving is forgiving and forgiveness is the best expression of love.

The incarnation, the Cross and the resurrection are the visible singes of the invisible divine love for the humanity. It is achievable by faith. If this woman received the pardon, Jesus says, because of her faith in the saviour and her love for Jesus. The love and faith go hand in hand.

Like this women we should have the courage to go to Jesus and cry. God loves the repentance soul, says Jesus. The joy of finding back the lost coin is more appreciated than having plenty. All that is needed is to cry out and be aware of the need of God’s pardon and be ready to reciprocate the same to our brothers and sisters.

If our heart is filled with love and approach Jesus with deep faith we, like her, will receive the consoling message: "Your faith has saved you; go in peace."

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article