Le 18 Juin

Publié le 17 Juin 2015

Évangile de Jésus Christ selon

saint Matthieu 6,1-6.16-18.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi.
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes.»

Le message

Hier dans la messe j’ai dit que la prière est le centre de la vie chrétienne. La prière a trois parts, l’écoute (80%), écouter tout ce Dieu nous parle, notre relation personnelle avec Dieu, le second est de répondre (15%), répondre positivement ou négativement à cette demande, notre relation avec les autres dans notre engagement et le troisièmement s’exprimer notre désire (5%) peut-être une demande. Très souvent nous renversons cet ordre de prière.

Si nous analysons cette prière donc Jésus nous enseigne, nous trouverons facilement ces étapes de la prière. Essayons sincèrement à faire une relecture de notre prière et nous reconnaitrons pourquoi nous nous ressentons qu’elle ne soit pas exaucée.

Pour Jésus la prière Lui a aidé à s’attacher à son Père comme une branche qui s’attache à la vigne. Que notre prière soit la même pour nous. Il est important que nous regardions cette prière en peu plus près. Elle est une prière communautaire. Nous portons la communauté dans notre prière. NOTRE Père, NOTRE pain, NOS dettes, etc. Notre prière, est-elle communautaire?

In English

Gospel text (Mt 6,7-15): Jesus said to his disciples, «When you pray, do not use a lot of words, as the pagans do, for they hold that the more they say, the more chance they have of being heard. Do not be like them. Your Father knows what you need, even before you ask him.

»This, then, is how you should pray: ‘Our Father in heaven, holy be your name, your kingdom come and your will be done, on earth as in heaven. Give us today our daily bread. Forgive us our debts just as we have forgiven those who are in debt to us. Do not bring us to the test but deliver us from the evil one’. If you forgive others their wrongs, your Father in heaven will also forgive yours. If you do not forgive others, then your Father will not forgive you either».

The message

Today when I celebrated the mass, I had an another inspiration about this gospel than what I have written yesterday. I have already said that the prayer is a dialogue with God. In this dialogue, there are three steps. The first is to listen to God to have a very personal relationship with God as our Father (80%), the send is to respond to Him positively or negatively, or do a compromise with Him, which will led us towards His people in charity (15%) and the lost and the least important is to express our desire (5%). Many at time we accord a priori, a priority just opposite direction, 5, 15, 80. Finally, we end up in disappointment complaining that the Lord didn’t hear our prayer. And to our surprise, it is we who didn’t accord time to God and sometime refuse to listen to Him.

Let us look the Lord’s Prayer with this outlook and evaluate the quality of our prayers and the disappointments that we have in our prayers.

There is an another aspect in this prayer: the community and we take the community in our prayer. Our Father, Our bread, do not bring us, etc. Does our prayer has a community orientation?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article