Le 22 Mai

Publié le 22 Mai 2015

Évangile de Jésus Christ selon

saint Jean 21,15-19.


Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade. Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes- tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

Le message

Jésus s’adresse à nous, ‘Toi, …………m’aime-tu vraiment ? ‘ Quelle est notre réponse et quelle est la mission que Jésus veut nous confier ? Quelle est l’implication principale pour nous de cette demande du Seigneur : « Suis-moi. »

Toute la mission confiée ne nous amènera pas à la mort, comme tout ce qui s’est passé avec Père. Pourtant la mort de notre égoïsme, notre haine, notre individualisme est bien exigé. Si la vie est un commencement, la mort est aussi un commencement d’une nouvelle vie. Les biologistes nous confirment que la naissance et la mort est une affaire quotidienne dans notre vie biologique.

Aujourd’hui encore plus Jésus nous affirme qu’Il enverra l’Esprit Saint, pour que nous apprenions à vivre notre vie pleinement pour le Seigneur et comme Pierre que nous arrivions à annoncer la Bonne Nouvelle en tant qu’un vrai pasteur du Seigneur.

In English

Scripture: John 21:15-19

15 When they had finished breakfast, Jesus said to Simon Peter, "Simon, son of John, do you love me more than these?" He said to him, "Yes, Lord; you know that I love you." He said to him, "Feed my lambs." 16 A second time he said to him, "Simon, son of John, do you love me?" He said to him, "Yes, Lord; you know that I love you." He said to him, "Tend my sheep." 17 He said to him the third time, "Simon, son of John, do you love me?" Peter was grieved because he said to him the third time, "Do you love me?" And he said to him, "Lord, you know everything; you know that I love you." Jesus said to him, "Feed my sheep. 18 Truly, truly, I say to you, when you were young, you girded yourself and walked where you would; but when you are old, you will stretch out your hands, and another will gird you and carry you where you do not wish to go." 19 (This he said to show by what death he was to glorify God.) And after this he said to him, "Follow me."

The message

Let us pray for the pastors. We need them and the world needs them. We need that the pastors be rooted in Christ and live fully in love, in the divine love.

Jesus is asking us to love Him and follow Him. Loving Him will lead us to a total social harmony, because we will accept the difference as a beauty of life and we will be able to recognize in this harmony the generosity of God.

It is imperative that all those who are rooted in god, will systematically engage in tending and feeding God’s sheep. We are called to be givers, givers of all that we have received from God. A man of God sees in everything God and God in everything. Do we see in the same way?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article