Le 5 Mars

Publié le 5 Mars 2015

Évangile de Jésus Christ selon saint

Luc 16,19-31.


En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux.
Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères.
Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.
Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra.
Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.
Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.
– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance.
Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.”
Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père.
En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !”
Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent !
– Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.”
Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »

Le message

La présence de pauvre Lazare représente le Christ qui souffre devant notre porte. Les chrétiens sont invités à découvrir cette invisible présence de Dieu qui souffre profondément de notre inaction et de notre silence. Le paradoxe de la vie est ce que le riche qui n’a pas pu reconnaitre la présence de Lazare devant sa porte, pourtant l’a reconnu avec Abraham.

Même si le riche n’a fait aucun mal contre Lazare, justement c’était grave, parce qu’il n’a rien fait, alors qu’il était invité à partager ses biens et son bonheur avec Lazare. Par son inaction et par son silence il a anéanti Lazare qui était le bien aimé de Dieu. Nous avons besoin d’Abbé Pierre et de Mère Theresa pour réveiller notre sommeille. Leur présence nous aide à découvrir l’invisible présence de Dieu dans notre vie.

In English

Gospel text (Lc 16,19-31):

Jesus said to his disciples, «Once there was a rich man who dressed in purple and fine linen and feasted every day. At his gate lay Lazarus, a poor man covered with sores, who longed to eat just the scraps falling from the rich man's table. Even dogs used to come and lick his sores.

»It happened that the poor man died and angels carried him to take his place with Abraham. The rich man also died and was buried. From hell where he was in torment, he looked up and saw Abraham afar off, and with him Lazarus at rest. He called out: ‘Father Abraham, have pity on me and send Lazarus with the tip of his finger dipped in water to cool my tongue, for I suffer so much in this fire’. Abraham replied: ‘My son, remember that in your lifetime you were well-off while the lot of Lazarus was misfortune. Now he is in comfort and you are in agony. But that is not all. Between your place and ours a great chasm has been fixed, so that no one can cross over from here to you or from your side to us’.

»The rich man implored once more: ‘Then I beg you, Father Abraham, to send Lazarus to my father's house where my five brothers live. Let him warn them so that they may not end up in this place of torment’. Abraham replied: ‘They have Moses and the prophets. Let them listen to them’. But the rich man said: ‘No, Father Abraham. But if someone from the dead goes to them, they will repent’. Abraham said: ‘If they will not listen to Moses and the prophets, they will not be con­vinced even if someone rises from the dead’».

The message

It is not the question of life after death, rather the present life and how to identify the invisible presence of God in our life. Even though the rich has done no harm to Lazarus, however he has done nothing to save the life of this poor man in front of his door. The same rich who didn’t realize the poor Lazarus who was suffering, could easily identify him after his death, and in his suffering.

The Lenten season is asking us to identify the presence of God in the suffering of the other and many kind of Lazarus who suffer before our eyes. We are in need of people like mother Theresa to help us to identify the presence of God amidst us. God has given us plenty of opportunities and occasions here on earth to know God and serve Him through our brothers and sisters. Shall we try to serve God through our brothers and sisters?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article