Le 1er Mars

Publié le 1 Mars 2015

Évangile de Jésus Christ selon

saint Marc 9,2-10.


En ce temps-là, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Homélie

Le temps du Carême est un moment de dévoilement. Nous découvrons l’invisible présence de Dieu dans notre vie et nous essayons de l’écouter. Notre démarche vers le désert, nous aide à découvrir cette invisible présence divine qui nous accompagne toute notre vie.

Dans ce dévoilement, il y aura les surpris, les demandes inattendues, les exigences qui vont nous bouleverser, nous anéantir, nous changer radicalement. Le moment nous pensons que tout va bien, tout commence à se calmer, un moment où nous pouvons nous reposer, sera le commencement d’une nouvel histoire. Notre père Abraham a parcouru le même chemin. Ce chemin sera désormais le-nôtre. En pleine confiance nous nous avançons vers la Pâque.

La vie de Jésus nous montre ce changement radical qui a bouleversé la conception de Dieu d’Israël. L’évangile de la transfiguration nous montre que Jésus est le prêtre par excellence, un prophète plus qu’Elie qui dépasse la loi que Moïse a donné. Pourtant, la vie de Jésus nous confirme qu’Il était un Roi sans royaume, un prêtre en dehors du temple, un prophète sans aucune identité. L’évangile nous explique une nouvelle identité ‘le Fils de Dieu’ que son peuple a refusé de l’accepter. Jésus en Lui a fait sortir ce Dieu du ciel qui était inaccessible et a fait entrer un Dieu d’amour, un Dieu de proximité.

Depuis Adam et Eve, il y avait les sorties, qui continuent encore, sans arrêt. Abraham est sortie, l’Exode était une sortie, la vie dans le désert était aussi une sortie. Tout le monde a résisté les sorties. Le monde du jour ne comprendra jamais la sortie par excellence dans le mystère de la Croix que Jésus nous propose aujourd’hui. La croix qui était et elle est un signe de scandale et cette croix nous a sauvé.

Nous les chrétiens acceptons que la croix qui est un signe de scandale, sera désormais le seul chemin qui nous amènera vers la résurrection. Depuis une semaine nous nous préparons à nous sortir, pour que nous puissions participer à la résurrection du Seigneur.

Pour cette semaine je vous propose le thème ‘Reconnaitre l’invisible présence de Dieu, dans les visibles événements de notre vie et entendre cette parole de Dieu, ‘Celui-ci est mon Fils Bien Aimé : écoutez-Le ». Tout d’abord, nous devons poser cette question : Qui est Jésus pour nous ? Sommes-nous prête à sortir de notre silence, de notre individualisme, de notre incrédulité, de notre colère, etc ? Montons ensembles vers le montage avec le Seigneur et écoutons tout ce qu’Il nous dira.

In English

Gospel Reading: Mark 9:2-10

2 Six days later, Jesus took with him Peter and James and John, and led them up a high mountain apart, by themselves. And he was transfigured before them, 3 and his clothes became dazzling white, such as no one on earth could bleach them. 4 And there appeared to them Elijah with Moses, who were talking with Jesus. 5 Then Peter said to Jesus, "Rabbi, it is good for us to be here; let us make three dwellings, one for you, one for Moses, and one for Elijah." 6 He did not know what to say, for they were terrified. 7 Then a cloud overshadowed them, and from the cloud there came a voice, "This is my Son, the Beloved; listen to him!" 8 Suddenly when they looked around, they saw no one with them any more, but only Jesus. 9 As they were coming down the mountain, he ordered them to tell no one about what they had seen, until after the Son of Man had risen from the dead. 10 So they kept the matter to themselves, questioning what this rising from the dead could mean.

Homily

The Lenten season is a time of unveiling, a time consecrated to remove all that block us to have a direct relationship with God. In this process we discover the invisible presence of God in our life and we try to listen to Him. Our march towards the desert helps us to discover this invisible divine presence that accompanies us throughout our lives. Thus as I have mentioned early that this season is like home coming with lots of nostalgia, good and pleasant memories of God’s presence in our life.


In this discovery of God’s presence, there will be surprise, unexpected demands, requirements that will change us radically and may destroy the present status of life for a new life, towards an unknown destination. The moment we believe that all is well, everything begins to subside, the right time to take rest, will be the beginning of a new story, new way totally unexpected. Our father Abraham traveled the same path. This will now be the way-our own. With full confidence we move towards Easter.
The life of Jesus shows us the radical change that changed the conception of God of Israel. The Gospel of the Transfiguration shows us that Jesus is the priest par excellence, more than prophet Elijah, master of the law which Moses gave to the people of Israel. Yet the life of Jesus confirms that He was a king without a kingdom, a priest outside the temple, a prophet without identity. The Gospel tells us a new identity 'God's Son' that his own people refused to accept it. Jesus Himself brought out the God of heaven, who was inaccessible, faraway and has brought a loving God, a God of proximity.


Since Adam and Eve, there were plenty of exits, which still continue, without stopping. Abraham left everything to follow God’s Promised Land, the Exodus was an exits from slavery to liberation, the desert life was as an exit towards an elite community of God. This leaving behind and exit was always resisted in the salvation history. The world of the day will never understand the exist par excellence proposed in the mystery of the Cross that Jesus offers us today. The cross was and is a sign of scandal and through this cross Jesus has saved us.


We Christians accept the Cross which is a sign of scandal for others, will now be the only path that will lead us to the resurrection. For this week I propose the theme 'Recognizing the invisible presence of God in the visible events of our life and hear the word of God,' This is my Beloved Son: hear ye Him. "

First, we must ask: Who is Jesus for us? Are we ready to go out of our silence, our individualism, our disbelief, anger, etc? Let us come together to climb with the Lord to this holy mountain and listen to the Word of God.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article