Le 2 Fevrier

Publié le 1 Février 2015

Le 2 Fevrier

Évangile de Jésus Christ selon saint

Luc 2,22-40.


Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »
Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.

Le message

Aujourd’hui nous fêtons la présentation du Seigneur et l’Eglise universelle fête aussi la vie consacrée, une vie totalement consacrée pour le Seigneur. Prions particulièrement pour tous les frères et sœurs qui consacrent leurs vies pour le Royaume de Dieu. Comme syméon et Anne, ils sont là pour nous aider à identifier la présence de Dieu parmi nous. Puisque c’est la famille qui nous offrent les frères et sœurs consacrés, pour aussi pour la famille, et qu’elle imite la sainte Famille.

In English

Gospel text (Lc 2,22-40):

When the day came for the purification according to the law of Moses, Joseph and Mary brought the baby up to Jerusalem to present him to the Lord, as it is written in the law of the Lord: Every firstborn male shall be consecrated to God. And they offered a sacrifice as ordered in the law of the Lord: a pair of turtledoves or two young pigeons.

There lived in Jerusalem at this time a very upright and devout man named Simeon; the Holy Spirit was in him. He looked forward to the time when the Lord would comfort Israel, and he had been assured by the Holy Spirit that he would not die before seeing the Messiah of the Lord. So he was led into the Temple by the Holy Spirit at the time the parents brought the child Jesus, to do for him according to the custom of the Law.

Simeon took the child in his arms and blessed God, saying, «Now, O Lord, you can dismiss your servant in peace, for you have fulfilled your word and my eyes have seen your salvation, which you display for all the people to see. Here is the light you will reveal to the nations and the glory of your people Israel».

His father and mother wondered at what was said about the child. Simeon blessed them and said to Mary, his mother, «See him; he will be for the rise or fall of the multitudes of Israel. He shall stand as a sign of con­tra­diction, while a sword will pierce your own soul. Then the secret thoughts of many may be brought to light».

There was also a prophetess named Anna, daughter of Phanuel, of the tribe of Asher. After leaving her father's home, she had been seven years with her husband, and since then she had been continually about the Temple, serving God as a widow night and day in fasting and prayer. She was now eighty-four. Co­ming up at that time, she gave praise to God and spoke of the child to all who looked forward to the deliverance of Jerusalem.

When the parents had fulfilled all that was required by the law of the Lord, they returned to their town, Nazareth in Galilee. There the child grew in stature and strength and was filled with wisdom: the grace of God was upon him.

The message

In this year of consecrated life, let us pray not only for the people who have consecrated their life for the Lord, but also for the family who give us theses consecrated people.

Like Simeon and Anna who were inspired by the Holy Spirit, let us also be inspired by the Holy Spirit and every movement of our life be dictated by His guiding words.

While presenting Jesus in Temple, let us consecrate our life, whatever be our status, to the Lord and for His Kingdom.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article