Noël / Christmas day

Publié le 25 Décembre 2014

Noël / Christmas day

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 1, 1-18)

Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était auprès de Dieu,
et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
C’est par lui que tout est venu à l’existence,
et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
En lui était la vie,
et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

Il y eut un homme envoyé par Dieu ;
son nom était Jean.
Il est venu comme témoin,
pour rendre témoignage à la Lumière,
afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière,
mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

Le Verbe était la vraie Lumière,
qui éclaire tout homme
en venant dans le monde.
Il était dans le monde,
et le monde était venu par lui à l’existence,
mais le monde ne l’a pas reconnu.
Il est venu chez lui,
et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais à tous ceux qui l’ont reçu,
il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu,
eux qui croient en son nom.
Ils ne sont pas nés du sang,
ni d’une volonté charnelle,
ni d’une volonté d’homme :
ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous,
et nous avons vu sa gloire,
la gloire qu’il tient de son Père
comme Fils unique,
plein de grâce et de vérité.

Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant :
« C’est de lui que j’ai dit :
Celui qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était. »
Tous, nous avons eu part à sa plénitude,
nous avons reçu grâce après grâce ;
car la Loi fut donnée par Moïse,
la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Dieu, personne ne l’a jamais vu ;
le Fils unique, lui qui est Dieu,
lui qui est dans le sein du Père,
c’est lui qui l’a fait connaître.

Homélie

Nos petits-enfants attentaient pour ce jour impatiemment, attendait le père Noël, qui va leurs apporter les cadeaux. « Soit sage, sinon le père Noël ne viendra pas » était très souvent le conseil de parents aux enfants. Pour les enfants, noël est un jour de fête, un jour de cadeaux, un jour de rencontre, et pour tous c'est une fête familiale et sociale. Pour les chrétiens, Noël est le commencement d’une nouvelle vie, une vie transformée par l’Incarné, la Lumière du monde. Le commencement était le Verbe, et Il s’est fait chair.

L’évangile du jour nous rappelle notre histoire, l’histoire du salut, dès le commencement de la création. Le monde qui vit dans les ténèbres a pourtant rejeté la Lumière, mais Dieu dans sa miséricorde, n’a pas rejeté ce monde qu’Il a créé. Voici notre espérance et le raisonnement de notre joie. En Lui nous sommes unis entièrement à la création.

Le nouveau-né, est vraiment Dieu et cet enfant nous rend visible ce Dieu, qui était auparavant très loin, impensable, impénétrable, etc. Il y a un changement radical, Dieu qui est parfait décide à participer à notre faiblesse. Dieu qui est dessous de l’histoire et du temps, participe à notre histoire et à notre temporalité. Par cette participation, Il nous relève.

Saint Augustin nous dit, « l’homme, éveille-toi, Dieu s’est fait homme. » Par son humanité, Il nous fait participer à sa divinité. « Un grand jour éternel s’introduit dans notre jour temporel.» Saint Léon le grand nous dit, « il n’est pas permis d’être triste », réjouissons-nous et rendons grâce pour les merveilles qu’Il a fait pour nous.

Avec Marie et Joseph, nous allons nous joindre les anges du ciel et nous chantons gloire à Dieu. Les bergers qui veillent toute la nuit, sont avec nous. Il participe à notre joie. Quelle joie d’être avec eux !

Pourquoi cette joie. Ce n’est seulement de la naissance de cet enfant ? Pas exactement, nous sommes dans la joie, car en Lui, nous découvrons Dieu qui nous aime. Jésus, dans sa communion avec son Père, Il nous fait communier avec Lui. Il est la visibilité de l’invisible, la Parole qui nous fait vivre dans la chair pleinement comme les enfants de Dieu.

En ce jour, nous nous tournons vers toi, Seigneur. Tu fais sans cesse le premier pas vers nous. Tu fais de nous des messagers de ta paix et de ton amour. Nous te prions : « Toi qui es Lumière, toi, qui es l’amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’amour. Amen.

In English

Homily

Today we begin a new life, a life transformed by the Incarnate, the Light of the world. The Word was made flesh. The Gospel of the day reminds us of our history, the history of salvation, from the beginning of creation. The world lives in darkness nonetheless it has refused the Light, but God did not reject this world He has created. Here is our hope and the reason for our joy. In Him we are united entirely to the creation.
The newborn is truly God and in this child that God makes us visible, formerly far away from the humanity, the unthinkable, inscrutable, etc. There is a radical change, God who is perfect decides to participate in our weakness. God who is above the history and time involved in our history and our temporality. Through this participation, it lifts us towards heaven.
St. Augustine tells us, "man, awake, God became man. "In His humanity, He makes us participate in His divinity. "A great eternal day enters our temporal day." Saint Leo the Great says, "It is not allowed to be sad," let us rejoice and give thanks for all that He has done for us .
With Mary and Joseph, we will join the angels in heaven and sing glory to God. The shepherds watching all night, are with us. He participated in our joy. What a joy to be with them!
Why this joy. It was only the birth of this child? Not exactly, we rejoice, for in Him we discover God who loves us. In communion with the Father, He makes us commune with Him. He is the visibility of the invisible God, the Word that makes us live in the flesh fully as children of God.


On this day, we turn to you, Lord. You do always the first step towards us. You make us messengers of your peace and love colors. We pray: "You who are Light, love, put your Spirit in our darkness of love. Amen.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article