Le 5 Novembre

Publié le 4 Novembre 2014

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

(Lc 14, 25-33)

De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple.

Quel est celui d'entre vous qui veut bâtir une tour, et qui ne commence pas par s'asseoir pour calculer la dépense et voir s'il a de quoi aller jusqu'au bout ? Car, s'il pose les fondations et ne peut pas achever, tous ceux qui le verront se moqueront de lui : 'Voilà un homme qui commence à bâtir et qui ne peut pas achever !' Et quel est le roi qui part en guerre contre un autre roi, et qui ne commence pas par s'asseoir pour voir s'il peut, avec dix mille hommes, affronter l'autre qui vient l'attaquer avec vingt mille ? S'il ne le peut pas, il envoie, pendant que l'autre est encore loin, une délégation pour demander la paix.

De même, celui d'entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

Le message

Je crois qu’une grande majorité de mes lecteurs n’a pas eu le choix de la religion, car nos parents nous baptisèrent sans nous demander notre avis. Heureusement nous sommes contents d’être chrétien. Aujourd’hui, le choix de notre appartenance au Seigneur nous demande de discerner notre engagement baptismal et reconnaitre notre vocation d’être chrétien dans ce monde.

Les chrétiens par leur propre nature en tant qu’enfant de Dieu, sont appelés à vivre leur vie en Dieu et par Dieu. Ne faisons pas une analogie de la Croix du Seigneur. Car la Croix même si elle était dure pour le Seigneur, il y avait une joie profonde de pouvoir accomplir la volonté de Dieu.

D’être disciple du Seigneur, est un appel à vivre notre vie dans la joie et dans le bonheur. C’est un appel à nous vider, pour que le Seigneur puisse nous remplir par sa grâce. Est-il possible de remplir une bouteille qui est déjà remplie ?

In English

Gospel text (Lc 14,25-33):

One day, when large crowds were walking along with Jesus, He turned and said to them, «If you come to me, without being ready to give up your love for your father and mother, your spouse and children, your brothers and sisters, and indeed yourself, you cannot be my disciple. Whoever does not follow me carrying his own cross cannot be my disciple.

»Do you build a house without first sitting down to count the cost to see whether you have enough to complete it? Otherwise, if you have laid the foundation and are not able to finish it, everyone will make fun of you: ‘This fellow began to build and was not able to finish’. And when a king wages war against another king, does he go to fight without first sitting down to consider whether his ten thousand can stand against the twenty thousand of his opponent? And if not, while the other is still a long way off he sends messengers for peace talks. In the same way, none of you may become my disciple if he doesn't give up everything he has».

The message

It is the question of discipleship and the credibility. All the Christians are the Disciples of Christ, because we carry in us the name of Christ and we imitate Him. Thus by our very nature as faithful or children of God, we are called to live in God and by God. It is in this way of radical following Jesus that we will be able to witness our faith.

Today Jesus is asking us to do an evaluation of the depth of our faith and how we live our Christian vocation. When we think of Cross, very often we associate sufferings and death by ignoring the resurrection and the personal sentiment of Jesus, being happy to take up the Cross for us, to save us and the joy to accomplish the will of the Father. It is certainly a painful decision, but at the same time, it is a joyful decision. We are called to take such painful decisions for our inner peace and for the happiness of the humanity. Are we ready?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article