Le 5 Avril

Publié le 4 Avril 2014

Le 5 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 7, 40-53)

Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C'est vraiment lui, le grand Prophète ! »
D'autres disaient : « C'est lui le Messie ! » Mais d'autres encore demandaient : « Est-ce que le Messie peut venir de Galilée ? L'Écriture dit pourtant qu'il doit venir de la descendance de David et de Bethléem, le village où habitait David ! »
C'est ainsi que la foule se divisa à son sujet.
Quelques-uns d'entre eux voulaient l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
Voyant revenir les gardes qu'ils avaient envoyés arrêter Jésus, les chefs des prêtres et les pharisiens leur demandèrent : « Pourquoi ne l'avez-vous pas ramené ? »
Les gardes répondirent : « Jamais un homme n'a parlé comme cet homme ! »
Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?
Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »

Parmi les pharisiens, il y avait Nicodème, qui était allé précédemment trouver Jésus ; il leur dit : « Est-ce que notre Loi permet de condamner un homme sans l'entendre d'abord pour savoir ce qu'il a fait ? »
Ils lui répondirent : « Alors, toi aussi, tu es de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! »
Puis ils rentrèrent chacun chez soi.

Le message

Le peuple qui a reconnu en Jésus un des grands prophètes, cherche encore son origine pour qu’il puisse l’identifier. Tous ceux et celles qui attendaient une libération voyaient le Messei en Jésus Christ. Très souvent ces sont les étrangers qui ont trouvé le Messie. Le groupe qui s’est laissé égarer s’accuse les autres. Voilà la tragédie du jour. Cette histoire se répète encore aujourd’hui. Somme-nous appartient à ce groupe qui rejette la Lumière du monde?

Jésus rejette toute sorte d’opposition et Il les ignore. Il faut apprendre à les ignorer dans notre vie, car nous les rencontrons quotidiennement. Pourtant il y a un sage parmi nous qui s’appelle Nicodème. Il faut savoir discerner, l’identifier et l’écouter. Avons-nous le courage de l’écouter ? A travers les sages Dieu nous parle. Osons de prêter l’oreille aux paroles de ces sages.

In English

Gospel text (Jn 7,40-53):

Many who had been listening to the words of Jesus began to say, «This is the Prophet». Others said, «This is the Christ». But some wondered, «Would the Christ come from Galilee? Doesn't Scripture say that the Christ is a descendant of David and from Bethlehem, the city of David?».

The crowd was divided over him. Some wanted to arrest him, but no one laid hands on him. The officers of the Temple went back to the chief priests who asked them, «Why didn't you bring him?». The officers answered, «No one ever spoke like this man». The Pharisees then said, «So you, too, have been led astray! Have any of the rulers or any of the Pharisees believed in him? Only these cursed people, who have no knowledge of the Law!».

Yet one of them, Nicodemus, who had gone to Jesus earlier, spoke out, «Does our law condemn people without first hearing them and knowing the facts?». They replied, «Do you, too, come from Galilee? Look it up and see for yourself that no prophet is to come from Galilee». And they all went home.

The message

Saint continues the story of the identity of Jesus and the confusion provoked by their ignorance. It is not only the people of Jerusalem who are divided, but the entire nation represented by the guards. Jesus has decided to keep silence, a sacred silence before this division and their opposition. This silence can teach us a million lessons. Let us learn from Jesus to ignore such opposition which is born of hatred, arrogance and jealousy.

But everything is not wrong and we need not get discouraged with such disgusting situations. We have little hope of salvation in someone called Nicodemus, who represent a silent group which still believes in Christ. As Christians, it is our duty to identity such people, though they may be very few in numbers in our society. We must learn to discern and decide. Such voices are very often feeble and needs of our support and voice. Let us not reject such wisdom and God speaks to us through them.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article