Le 22 Avril

Publié le 21 Avril 2014

Le 22 Avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

(Jn 20, 11-18)

Marie Madeleine restait là dehors, à pleurer devant le tombeau. Elle se penche vers l'intérieur, tout en larmes, et, à l'endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête et l'autre aux pieds.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé le Seigneur mon Maître, et je ne sais pas où on l'a mis. »
Tout en disant cela, elle se retourne et aperçoit Jésus qui était là, mais elle ne savait pas que c'était Jésus.
Jésus lui demande : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le gardien, elle lui répond : « Si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et moi, j'irai le reprendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » Elle se tourne vers lui et lui dit : « Rabbouni ! » ce qui veut dire : « Maître » dans la langue des Juifs.
Jésus reprend : « Cesse de me tenir, je ne suis pas encore monté vers le Père. Va plutôt trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s'en va donc annoncer aux disciples : « J'ai vu le Seigneur, et voilà ce qu'il m'a dit. »

Le message

La rencontre avec le Seigneur transforme sa tristesse en joie, la joie de la résurrection. Chaque rencontre humain est une véritable rencontre divine où Dieu nous confie une mission. Pour Maire Madeleine c’était l’annonce de la résurrection aux Apôtres du Seigneur.

« Qui cherches-tu ? » est une question qui s’adresse à chacun et chacune de nous. Marie Madeleine a cherché le mort, c’est pour quoi elle a pris le Seigneur pour un gardien. Même si le Seigneur était là devant elle, elle n’était pas capable de le reconnaitre. Un appel personnel par le nom a réveillé Marie Madeleine et elle a pu témoigner en disant « Jai vu le Seigneur. » Avons-nous les oreilles pour entendre cet appel du Seigneur et prêts à nous engager à la mission du Christ ressuscité?

In English

Gospel text (Jn 20,11-18):

Mary stood weeping outside the tomb, and as she wept she bent down to look inside; she saw two angels in white sitting where the body of Jesus had been, one at the head, and the other at the feet. They said, «Woman, why are you weeping?». She answered, «Because they have taken my Lord and I don't know where they have put him». As she said this, she turned around and saw Jesus standing there, but she did not recognize him. Jesus said to her, «Woman, why are you weeping? Who are you looking for?». She thought it was the gardener and answered him, «Lord, if you have taken him away, tell me where you have put him, and I will go and remove him». Jesus said to her, «Mary». She turned and said to him, «Rabboni» —which means, “Master”. Jesus said to her, «Do not cling to me; you see I have not yet ascended to the Father. But go to my brothers and say to them: ‘I am ascending to my Father, who is your Father, to my God, who is your God’». So Mary of Magdala went and announced to the disciples, «I have seen the Lord, and this is what he said to me».

The message

The love of the Lord has pushed this lady to take courage and go towards the tomb. Not finding the body of the Lord, she is perplexed. In this moment of sad and discouragement, she is mistaken of Lord’s identity, taking Him as the gardener. Many at times we also come across such situation where we misjudge misinterpret or we are lost. Jesus is calling her by her name and this personal call has helped her to give a personal profession of Faith. Only if we would have heard this personal call or witness personally, we could declare this personal profession of faith and of our love.

In this call, Jesus is asking her to start to announce the Good News, by announcing the resurrection to the Apostles, who in return will do the same. A great mission is confined to someone who loves the Lord. It is in this love we are called to announce the Good News. How much important to have this personal relationship with the Lord to be a credible witness? Do we hear and understand this personal call of the Lord by our name? And what is the mission confined to us today?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article