Le 20 Février

Publié le 19 Février 2014

Le 20 Février

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 8, 27-33)

Jésus s'en alla avec ses disciples vers les villages situés dans la région de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il les interrogeait : « Pour les gens, qui suis-je ? »
Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un des prophètes. »
Il les interrogeait de nouveau : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prend la parole et répond : « Tu es le Messie. »
Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne.
Et, pour la première fois, il leur enseigna qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cela ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Le message

Jésus nous invite à avoir une relation personnelle avec Dieu. Même si on se trouve avec la foule, Jésus est capable de nous identifier individuellement. Arrivons-nous l’identifier dans notre vie quotidienne?

La question, « pour vous, qui suis-je ?» s’adresse à chacun et chacune de nous. Avons-nous une réponse au Seigneur ? Si nous l’acceptons comme notre Messie, nous devons prendre sa Croix dans notre vie et nous ne pouvons pas réagir comme Pierre.

In English

Gospel text (Mc 8,27-33):

Jesus set out with his disciples for the villages around Caesarea Philippi; and on the way He asked them, «Who do people say I am?». And they told him, «Some say you are John the Baptist; others say you are Elijah or one of the prophets». Then Jesus asked them, «But you, who do you say I am?». Peter answered, «You are the Messiah». And he ordered them not to tell anyone about him. Jesus then began to teach them that the Son of Man had to suffer many things and be rejected by the elders, the chief priests and the teachers of the Law. He would be killed and after three days rise again. Jesus said all this quite openly, so that Peter took him aside and began to protest strongly. But Jesus turning around, and looking at his disciples, rebuked Peter saying, «Get behind me Satan! You are thinking, not as God does, but as people do».

The message

Through this gospel, Mark is inviting us to have a very personal relationship with Jesus. Jesus while enacting miracle, He took lot of attention to touch them personally. There were moments He has taken them away from the crowd to establish this personal relationship. Today’s gospel is asking us the same question which Jesus asked to His apostles, “But you, who do you say I am? “ Do we have a personal response to Him?

This personal response will demand a personal engagement to accomplish the mission of Christ; taking the Cross of Christ for our brothers and sisters. If we don’t have this personal relationship, we may be tempted to say like Saint Peter and look for means to avoid it.

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article