Le 13 Février

Publié le 12 Février 2014

Le 13 Février

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

(Mc 7, 24-30)

Jésus se rendit dans la région de Tyr.
Il était entré dans une maison, et il voulait que personne ne sache qu'il était là ; mais il ne réussit pas à se cacher. En effet, la mère d'une petite fille possédée par un esprit mauvais avait appris sa présence, et aussitôt elle vint se jeter à ses pieds. Cette femme était païenne, de nationalité syro-phénicienne, et elle lui demandait d'expulser le démon hors de sa fille.
Il lui dit :
« Laisse d'abord les enfants manger à leur faim, car il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. »
Mais elle lui répliqua :
« C'est vrai, Seigneur, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des petits enfants. »
Alors il lui dit :
« À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. »
Elle rentra à la maison, et elle trouva l'enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d'elle.

Le message

Il nous semble que Jésus a exprimé entièrement d’une manière humaine, en répondant à la femme durement. Nous n’avons aucune explication solide ou biblique qui peut nous éclairer ni sur cette réponse, ni l’intention derrière de cette réponse, sinon la foi de cette femme païenne.

Sa foi, la foi d’une femme païenne nous interpelle et sa confiance à la providence du Seigneur nous étonne. C’est l’amour d’une mère et la foi de la bonté du Seigneur qui ont la poussé vers le Seigneur. L’incarnation n’est pas un acte d’amour et la confiance du Seigneur dans notre liberté ?

Agissons donc dans cet amour et avançons avec confiance, et la foi qui a guérit cette fille, nous sauvera.

In English

Gospel text (Mc 7,24-30):

Jesus went to the border of the Tyrian country. There He entered a house and did not want any­one to know He was there, but He could not remain hidden. A woman, whose small daughter had an evil spirit, heard of him and came and fell at his feet. Now this woman was a pagan, a Syrophoenician by birth, and she begged him to drive the demon out of her daughter. Jesus told her, «Let the children be fed first, for it is not right to take the children's bread and throw it to the dogs». But she replied, «Sir, even the dogs un­der the table eat the crumbs from the children's bread». Then Jesus said to her, «You may go your way; because of such a reply the demon has gone out of your daughter». And when the wo­man went home, she found her child lying in bed and the demon gone.

The message

Today’s gospel seems to be little perplexing for all those who look at Jesus for an immediate and positive response. Many at times our prayers end in such disappointment. The perseverance and the insistence of this pagan lady with humble supplication amidst negative response from Jesus, is quite teaching.

Let us not give much attention to the response of Jesus, which is not the main intention of the evangelist, rather look at the faith of this pagan lady in Jesus. She remains faithful and has lot of confidence in Jesus that is her only hope in this world. Her faith in Jesus has healed her child and she finds her child lying in the bed in peace.

If we wish to witness this healing power of Jesus and taste the inner peace from Jesus, we should have the same faith and perseverance. Even if the response seems may come late or even negative, we should look everything with the eyes of the Lord, that He will never do harm to us, because He loves us.

The incarnation is not God’s gift born out of His love for us? Why don’t we understand and remain faithful like this lady?

Rédigé par JOHNBOSCO

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article